futur

1. futur, e

adj. [ lat. futurus ]
Qui est à venir, qui n'existe pas encore ; qui doit être tel dans un proche avenir : Les générations futures postérieur, ultérieur ; antérieur, 2. passé l'existence promise après la mort, selon certaines religions
n.
Vx Celui, celle que l'on doit épouser : Il leur a présenté sa future fiancé

2. futur

n.m. [ de 1. futur ]
1. Temps à venir : Le futur nous inquiète avenir, lendemain ; 2. passé
2. Temps verbal qui situe dans l'avenir l'action, l'état exprimés par le verbe : Dans « je téléphonerai ce soir », le verbe « téléphoner » est au futur.
Futur antérieur,
temps verbal qui indique qu'une action future aura lieu avant une autre action future : Dans « il aura pris son thé quand nous arriverons », le verbe prendre est au futur antérieur.

futur

FUTUR, URE. adj. Qui est à venir. Le temps futur. Les races futures. Les biens de la vie future. C'était comme un présage de sa grandeur future. L'incertitude des choses futures. On l'emploie aussi comme nom masculin, Le futur pour signifier Ce qui sera. Il ne s'inquiète pas du futur.

En style de Notaire, Le futur mariage, se dit du Mariage dont on dresse le contrat. En considération du futur mariage. On dit également Les futurs époux, les futurs conjoints, Les deux personnes qui contractent ensemble pour se marier ensuite. On dit de même Le futur époux, la future épouse; son futur époux, sa future épouse, etc.; ou comme nom, Le futur, la future; son futur, sa future, etc. On dit aussi, dans le langage ordinaire : Son futur beau-père. Sa future belle-mère. Son futur gendre, etc.

Il s'emploie aussi comme nom masculin en termes de Grammaire et se dit des Formes du verbe qui marquent un état, une action à venir. Il y a trois temps dans les verbes : le présent, le passé et le futur. Futur actif. Futur passif. Futur simple. Futur antérieur.

En termes de Logique, Futur contingent, Ce qui peut arriver ou ne pas arriver.

futur

Futur, id est, qui sera, Futurus.

futur


FUTUR, ÛRE, adj. [2e lon. au second.] Qui est à venir. = Suivant Vaugelas, cet adjectif est plus de la Poésie que de la bonne prôse; et il n'y a que les Notaires qui s'en servent: les futurs époux, les futurs conjoints, etc. Mais le P. Bouhours a fort bien remarqué qu'on dit: les présages de sa grandeur futûre, les biens de la vie futûre; qu'il y a plusieurs autres endroits où on peut l'employer, et qu'il est bon en prôse comme en vers. = Ce qui est particulier aux Notaires, et au style familier et plaisant, c'est de l'employer substantivement: le futur, la futûre.
   Futur peut se placer devant ou après le substantif, au choix de l'Orateur, guidé par l'oreille et le goût. Futûre vie, par exemple, ne serait pas suportable: les futûres races ne vaudrait guère mieux.
   Mais si ce qu'aujourd'hui j'écris sans impostures,
   Vainquant la nuit des temps, passe aux races futures.
       Gresset.
On peut dire assez indiféremment, les présages de sa futûre grandeur, ou de sa grandeur futûre.
   FUTUR, s. masc. Tems des verbes, qui exprime les chôses à venir. Je ferai, je dirai, vous irez, il reviendra. "Nos corps ressusciteront au dernier jour. = I. Ce temps n'a aucune dificulté. Il est à remarquer seulement que les étrangers s'en servent quelquefois au lieu du présent du subjonctif. Ils disent, par exemple: "Je ne crois pas que le Roi fera la campagne, au lieu de, fasse la campagne. Ils sont excusables assurément, puisqu'on dit dans l'afirmative, je crois qu'il fera. Il ignôrent seulement que dans la phrâse négative, le futur se change en présent du subjonctif après certains verbes. Je ne crois pas qu'il viène, et non pas, qu'il viendra. Lorsque le sens est interrogatif, on peut mettre l'un et l'autre: croyez vous qu'il viène, ou qu'il viendra: le 1er est pourtant le meilleur. * Il est plus étonant que le Gazetier de Leyde, qui doit savoir sa langue, ait fait une faûte si grossière. "Il n'est pas aparent qu'il se passera rien de considérable, etc. "Il n'est pas probable que l'administration actuelle voudra s'y oposer. — Il faut dire, qu'il se passe; que l'administration veuille, etc.
   Rem. 1°. Plusieurs prononcent l'e qui est à la dernière syllabe des futurs, comme s'il était ouvert; je ferai: pron. feré, et non pas ferè. Les Poètes le font rimer avec des noms terminés en .
   Pour moi j'obéirai,
   Aux ennuis de l'exil mon coeur est préparé.
       Gresset.
Quelques-uns l'écrivent avec un y feray, et prononcent fereï: d'aûtres enfin y ajoutent un z ferèz, et ils confondent le futur avec le conditionel, je ferais. = Pour la seconde persone du pluriel, il y a des gens qui prononcent aussi mal-à-propos l'e ouvert, vous ferez, vous direz, comme ferais, dirais. — L'Auteur des Réflexions, etc. dit qu'il faut tenir le milieu entre ferez et ferais. Il se trompe, dit La Touche, l'e est entièrement fermé, suivant la natûre du z, qui est de rendre fermé l' e qui précède.
   2°. Dans les verbes de la 1re conjugaison, l'e pénultième du futur est un e muet; je mangerai, tu aimeras; il passera, etc. Quelquefois cet e muet est précédé d'une voyelle ou diphtongue; il sacrifiera~, vous oublierez, j'avouerai, tu essaieras, etc. Alors l'e muet se perd ordinairement dans la prononciation, et l'on prononce, il sacrifîra, vous oublirez, j' avoûrai, tu essaîras, etc. En voici quelques exemples chez les Poètes. Corneille:
   Son sang criera vengeance.
   Que ne publieront point l'erreur et l'imposture?
   Je n'oublierai jamais, etc.
Racine:
  Qu'ils s'essaira sur vous à combatre pour eux.
       Androm.
  Que tout autre que lui me paierait de sa tête.
      Britan.
  Avant la fin du jour vous me justifierez.
      Béren.
  vous louerez mon silence.Ibid.
  Tu le nierois en vain.Bajaz.
  Je l'avouerai pourtant.Athalie.
Parmi ces exemples, il y en a trois qui regardent le conditionel présent, qui est dans le même câs.
   3°. On se sert souvent du présent pour exprimer un futur: je reviens sur mes pas, je suis à vous dans l'instant, où allez-vous ce soir? etc. c. à. d. je reviendrai, je serai, où irez-vous? etc. = On se sert même toujours du présent après la particule si: je le ferai, si je puis. = Le prétérit composé ou indéfini s'emploie aussi souvent pour le futur. "Avez-vous bientôt achevé? pour, aurez-vous, etc. j'ai fait dans un moment, au lieu de j'aurai fait, etc.
   4°. Le présent de l'infinitif, précédé des verbes promettre, espérer, compter, s' atendre, menacer, etc. désigne un futur. "Il promet de venir, c. à. d. qu'il viendra. "Il espère vous contenter, c. à. d. qu'il vous contentera, etc.
   5°. Le futur simple a la signification de l' impératif, quand il exprime un comandement ou une défense. "Vous aimerez Dieu de tout votre coeur. "Vous ne mentirez pas c'est-à-dire, aimez Dieu, ne mentez pas.
   6°. Il y a un tour de phrâse assez particulier, où le futur se place à la tête de la phrâse devant son nominatif (qui relatif). "Croira qui voudra l' Historien Capitolin; et quelques autres Écrivains, qui font aussi danser les éléphans sur la corde.
   II. Le futur passé ou antérieur, marque l'avenir, avec raport au passé. "Quand j'aurai fini mes afaires, je vous irai voir. Dans cette phrâse, la fin de mes afaires est encôre à venir, mais je la marque comme pâssée à l'égard de ma visite, qui est aussi à venir. = Ce futur pâssé s'exprime par le futur des auxiliaires avoir ou être, et le participe passif du verbe. Il se met ordinairement après dès que, aussitôt que, après que, lors que, quand et autres conjonctions semblables. "Dès que j'aurai dîné; dès que je serai arrivé, j'irai vous voir. "Couchez-vous aussitôt que vous aurez soupé.
   III. Il y a un 3e futur, qu'on peut apeler, antérieur sur-composé, et dont l'usage est assez râre. Ex. "Il sera sans doute sorti, dès qu'il aura eu achevé sa lettre. Ce temps est composé du futur antérieur du v. avoir et du participe d'un autre verbe.

Synonymes et Contraires

futur


futur

nom masculin futur
Temps futur.
Traductions

futur


future

(fytyʀ)
adjectif
1. relatif à l'avenir les générations futures
2. qui deviendra par la suite les futurs parents

futur

Zukunft, zukünftig, Futur, künftig, Futurum, bevorstehend, Bevorstehende, Zukünftige, einst, morgig, nachmalig, werden, wirdfuture, future tense, hereafter, shall, willtoekomstig, futurum, toekomend, toekomst, verschiet, inspe, toekomendetijd, aanstaand, aankomend, komend, in spe, toekomende tijd, zullenבא (ת), נולד (ז), עתיד (ז), עתידי (ת), עָתִיד, עֲתִידִי, נוֹלָד, עתידtoekomsбъдеще, бъдеще времеfutur, futurabudoucí, budoucí čas, budoucnost, bude, budufremtidig, fremtid, futurum, blive, vilμέλλον, μέλλοντας, μελλοντικός, θαestonta, estonteco, futurofuturo, entrante, porvenir, próximo, deber, hacer en futuro, verbo auxiliar de futurotuleva, futuuri, tulevaisuus, future tense, tullajövő, jövő időfuturodepan, masafuturo, avvenire, auxiliary for the future tense, auxiliary verb for future tense将来, 未来, (未来のことを述べて)・・・するだろう, (未来を表して)・・・だろう, 未来のfremtid, futurum, bli, , framtidigczas przyszły, przyszlość, nie tłumaczy się na język polski; służy do tworzenia czasu przyszłego, przyszłyfuturo, ir, verbo auxiliar do futuro (ir), verbo usado para exprimir futuro, verbo usado para exprimir futuro ou obrigatoriedadeviitorбудущий, будущее, будущее время, будет, будуframtid, tillkommande, framtida, komma attgelecek, ecek, acakسَوْف, سَوْفَ, مُسْتَقْبَلbiti, budući~일 것이다, 미래의จะ, ภายหน้าsẽ, trong tương lai将要, 未来的未來
nom masculin
avenir se projeter dans le futur

futur

[fytyʀ]
adjfuture
son futur époux → her husband-to-be
nm
(= avenir) → future
(LINGUISTIQUE) le futur proche → the immediate future
au futur → in the future