gémonies

gémonies

n.f. pl. [ lat. gemoniae ]
Dans l'Antiquité romaine, escalier, au flanc nord-ouest du Capitole, où l'on exposait les corps des suppliciés avant de les jeter dans le Tibre.
Vouer ou traîner qqn, qqch aux gémonies,
Litt. les livrer au mépris public.

GÉMONIES

(jé-mo-nie) s. f. pl.
Terme d'antiquité. À Rome, escalier sur lequel on exposait les corps des condamnés qui avaient été exécutés (étranglés) dans la prison ; de là on traînait leurs corps avec des crocs dans le Tibre. Fig.
Le vois-tu [le vulgaire] donnant à ses vices Les noms de toutes les vertus, Traîner Socrate aux gémonies.... ? [LAMART., Méd. I, 19]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. gemoniae scalae, ou, par abréviation, gemoniae. Les uns le tirent d'un nom propre Gemonius, les autres de gemere, gémir. Ce qui pourrait donner de l'appui à cette dernière étymologie, c'est que les gémonies étaient dites aussi gradus gemitorii.

gémonies

GÉMONIES. n. f. pl. T. d'Antiquité. Lieu qui était destiné chez les Romains à exposer les corps des criminels après l'exécution. Son cadavre fut traîné aux gémonies.

Fig., Traîner quelqu'un aux gémonies, L'accabler d'outrages.

Traductions

gémonies

[ʒemɔni] nfpl
vouer qn aux gémonies → to subject sb to public scorn