génisse

génisse

n.f. [ lat. junix, junicis ]
Jeune vache n'ayant pas encore mis bas taure [région.]

génisse

(ʒenis)
nom féminin
jeune vache un troupeau de génisses

GÉNISSE

(jé-ni-s') s. f.
Jeune vache qui n'a point porté.
Une génisse qui n'aura point encore porté le joug, ni labouré la terre [SACI, Bible, Deutéron. XXI, 3]
Deux taureaux combattaient à qui posséderait Une génisse avec l'empire ; Une grenouille en soupirait [LA FONT., Fabl. II, 4]
Ai-je besoin du sang des boucs et des génisses ? [RAC., Athal. I, 1]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Retenez à vostre eus [à vostre besoin] cest tor Et icele genice encor [, Ren. 6082]
  • XIVe s.
    Jehan Godilles reconnait avoir prins XXV bestes à laine et une genice [DELISLE, Agric. norm. p. 222]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, ginihe ; du lat. junïcem, génisse ; prov. junega ; pays de Côme, gioniscia. Junix est une contraction de juvenix, et vient de juvenis (voy. JEUNE).

génisse

GÉNISSE. n. f. Jeune vache qui n'a point porté.

genisse

Genisse, Bucula, Vitula, Iunix. Semble plus raisonnable d'escrire Jenice, car il vient de Iunix iunicis.

génisse


GÉNISSE, s. f. [Génice: 1re é fer. dern. e muet.] Jeune vache, qui n'a point porté.

Traductions

génisse

heifer

génisse

vaars(kalf), vaars

génisse

jalovice

génisse

kvie

génisse

Färse

génisse

novilla, vaquilla

génisse

hieho

génisse

junica

génisse

giovenca

génisse

雌牛

génisse

kvige

génisse

juncă, juncană, vițea

génisse

телка

génisse

јуница

génisse

kviga

génisse

วัวสาว

génisse

düve

génisse

암소

génisse

[ʒenis] nfheifer
foie de génisse → ox liver