génitoires

GÉNITOIRES

(jé-ni-toi-r') s. m. pl.
Terme vieilli. Parties qui servent à la génération chez les mâles. Couper les génitoires.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Le jeu parti fut tel, ou que la ribaude le menroit [le chevalier] par l'ost en chemise, une corde liée aus genetoires, ou il perdroit son cheval et s'armeure, et le chasseroit l'en de l'ost [JOINV., 267]
  • XVIe s.
    Les glandules mamillaires, situées aux mammelles, et les genitoires au scrotum [PARÉ, I, 17]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. fictif, genitorium, de genitorem, géniteur.

génitoires

GÉNITOIRES. sub. m. Il n'est en usage qu'au pluriel. Testicules, parties qui servent à la génération dans les mâles. Il se dit Des hommes et des animaux. Couper les génitoires. On a cru autrefois que le castor, pour se sauver des Chasseurs, se coupoit les génitoires.

genitoires

Genitoires, m. pen. plur. numer. Sont les parties qui servent à la generation en l'animal masle, autrement appelées parties genitales. Le mot vient de Genitum, Supin du verbe Latin Gigno. Qui signifie engendrer, Genitalia, Testes, Testiculi.