gênant, ante

GÊNANT, ANTE

(jê-nan, nan-t') adj.
Qui gêne.
Si vous ne voulez que des liaisons de société, faites-les à la cour, ce sont les plus agréables et les moins gênantes [DUCLOS, Consid. Mœurs, chap. 11]
On ne poursuivit pas à la rigueur l'observation de cette loi gênante [RAYNAL, Hist. phil. XIV, 5]
Il n'est pas gênant et vous laisse une entière liberté [GENLIS, Théât. d'éduc. la Bonne mère, II, 3]

ÉTYMOLOGIE

  • Gêne.