gaînier

GAÎNIER1

(ghê-nié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des ghé-nié-z assortis) s. m.
Ouvrier qui fait des gaînes

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Gainiers, tabletiers, brodeurs, Alez querir vostre part De la queue de Renart [, Queue de Renart]
  • XVe s.
    George de Vigne, gaaisnier et ouvrier d'estuis [DE LABORDE, Émaux, p. 328]
  • XVIe s.
    Quatrieme rang qui sont les mestiers d'entre les mediocres et petits : graveur sur fer et cuivre, guainier [, Édit, avril 1597]

ÉTYMOLOGIE

  • Gaîne.

GAÎNIER2

(ghê-nié) s. m.
Gaînier commun (légumineuses), ainsi dit parce que sa gousse ressemble à une gaîne, l'arbre de Judée (voy. ARBRE DE JUDÉE).