gaillard

1. gaillard, e

adj. [ du gaul. galia, force ]
1. Plein de vigueur et d'entrain : Il est encore gaillard malgré ses problèmes de santé
2. D'une gaieté un peu osée ; grivois : Une chanson gaillarde
n.
1. (Souvent précédé d'un adj.) Personne robuste, vigoureuse : Cette femme est une rude gaillarde.
2. (Surtout au masc., parfois péjor.) Fam. Individu peu scrupuleux, dont il faut se méfier : Ce gaillard a déjà eu affaire à la police
lascar, loustic [fam.]
3. (Surtout au masc.) Jeune homme : Attends un peu que j'arrive, mon gaillard !

2. gaillard

n.m. [ de château gaillard, château fort ]
Construction placée à l'avant d'un navire, sur le pont supérieur : Le gaillard d'avant.

GAILLARD2

(ga-llar, ll mouillées, et non gayar ; le d ne se lie jamais : un ga-llar élevé ; au pluriel, l's ne se lie pas : des ga-llar élevés ; cependant quelques-uns la lient : des ga-llar-z élevés) s. m.
Autrefois, gaillard d'arrière, plancher partiel qui ne recouvre que l'extrémité postérieure du pont supérieur d'un bâtiment à une hauteur de cinq ou six pieds.
Gaillard d'avant, plancher partiel qui ne recouvre que l'extrémité antérieure d'un bâtiment, à une hauteur de cinq ou six pieds, [JAL, ]
Le vicomte Fricambault, lieutenant de l'Adroit, a été tué dans ce vaisseau hollandais en voulant entrer l'épée à la main sous le gaillard où l'équipage était retranché, [J. BART, Rapport, 11 juill. 1694, dans JAL]
Aujourd'hui, gaillard d'arrière, toute la partie du pont située à l'arrière du mât d'artimon. Gaillard d'avant, tout ce qui est en avant du mât de misaine, et de plus une portion en arrière du même mât.
Le gaillard d'arrière est parfois élevé de quelques décimètres au-dessus du pont, afin de donner une hauteur suffisante aux logements placés dans l'entre-pont [LEGOARANT, ]
Cabestan du gaillard d'avant, petit cabestan placé entre le mât de misaine et le grand mât.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Frere Jean au chasteau gaillard monta galant et bien deliberé avecques les bombardiers [RAB., Pant. IV, 33]

ÉTYMOLOGIE

  • Gaillard 1. La locution complète est château gaillard ; un château gaillard signifiait un château fort ; d'où le nom donné au château élevé à l'avant ou à l'arrière du vaisseau.

gaillard

GAILLARD, ARDE. adj. Qui est gai, joyeux avec démonstration. Il est toujours gaillard. Une humeur gaillarde. Une mine gaillarde. Par extension, il se dit des Discours, des propos un peu libres. Un conte gaillard.

Substantivement, Quel gaillard! Une gaillarde se dit d'une Forte femme qui a souvent des allures trop libres.

Il signifie aussi Qui est solide, bien constitué et aussi vif, alerte, décidé. Il se porte bien maintenant, il est gaillard. Gaillard et dispos.

GAILLARDE se disait aussi d'une Ancienne danse au mouvement animé et des Airs qui accompagnaient cette danse. Danser la gaillarde. Jouer une gaillarde.

GAILLARD signifiait autrefois Qui est assis solidement. Château-gaillard.

En termes de Marine, Château-gaillard, ou par ellipse Gaillard, se disait d'un château élevé à l'avant et à l'arrière des vaisseaux. Il se dit aujourd'hui des Parties extrêmes, du pont supérieur d'un bâtiment. Le gaillard d'avant, La partie qui est en avant du mât de misaine, et de plus une portion en arrière du même mât. Le gaillard d'arrière, Toute la partie du pont située à l'arrière du mât d'artimon. Le gaillard d'arrière est parfois élevé de quelques centimètres au-dessus du pont.

En termes de Typographie, GAILLARDE se dit encore d'un Caractère d'imprimerie, d'un corps de huit points ou à peu près, intermédiaire entre le petit texte et le petit romain.

gaillard

Gaillard, m. acut. C'est joyeux, gay, esbaudi, qui tressaut de joye, Hilaris, Il semble estre extraict de agalliaô, Grec qui signifie ce tressaillement en se resjouissant de quelque bonencontre. Le François a estendu ce mot à la signification de dehaict, pour dire joyeux, sans souci, prompt à tout faire sans precedant discours. Il le prend aussi en diminution de escervelé, pour celuy qui est peu moins que tel, et attribue le nom de gaillardise par attenuation à un acte follement et indiscretement fait et par trop grande jeunesse, par imitation de ce que ceux qui sont transportez de trop grande liesse, tombent en maints actes indecents, peu et mal considerez. Et en fait de navires, Gaillart, est le chasteau de derriere qui est fait du costé de poupe servant à mesme effect, de cet endroit du navire, que fait le chasteau devant du costé de prouë, et fabricque de pareilles pieces que ledit chasteau devant, voyez Chasteau devant.

Se monstrer gaillard et joyeux, Laetari.

gaillard


GAILLARD, ARDE, adj. GAILLARDEMENT, adv. GAILLARDISE, s. f. [Ga-gliar, arde, deman, dîze: 3e e muet au 2d et au 3e, lon. au 4e: dans la 1re ai n'a pas le son d'e; mais l'a y conserve son propre son, et l'i n'est là que pour faire mouiller les ll;] 1°. Gaillard, gai. (Synon.) Le 1er moins usité que le 2d, présente l'idée de la gaieté, jointe à celle de la boufonerie. "Un propôs gaillard est toujours gai: un propôs gai n'est pas toujours gaillard, Beauzée, syn. — Cette remarque n'est juste qu'en parlant des discours: conte gaillard, chanson gaillarde, un peu libre. "Il y a dans ce livre des endroits un peu trop gaillards. BUSSI-RABUTIN. Mais en parlant des persones, gaillard anonce une gaité extrême, mais l'idée de boufonerie n'y est pas toujours atachée. L'Acad. le définit, joyeux avec démonstration. "Il est toujours gaillard: il a l'humeur gaillarde. = 2°. Il signifie quelquefois évaporé. "Il est un peu gaillard. = 3°. Qui est entre deux vins. "Il sortit de ce festin bien gaillard, un peu gaillard. = 4°. En parlant des chôses, hardi, extraordinaire. "Il a ataqué lui seul six hommes l'épée à la main: le coup est gaillard, l'action est gaillarde. = 5°. Substantif. "C'est un gaillard, c'est une gaillarde. Au fém. Il se prend en mauvaise part, pour signifier une femme trop libre, peu scrupuleûse.
   Rem. Le peuple, en certaines Provinces, done au mot gaillard le sens, qui se porte bien, et Molière l'emploie dans son Étourdi qu'il avait composé en Languedoc, et lui done cette signification. On la trouve aussi dans le Dict. de Trév. Mais les exemples qu'on y cite, montrent qu'il ne se dit pas tout seul dans cette acception. "Il est frais et gaillard pour son âge. "Il est gaillard de corps et d'esprit. B. Rabut. — L'Acad. dit aussi, Gaillard, sain et délibéré. "Un jeune homme gaillard et dispôs. "Il se porte bien maintenant, il est gaillard.
   GAILLARD, s. m. Terme de Marine. Élévation, qui est sur le tillac du vaisseau, à la poupe et à la proûe.
   GAILLARDE, s. f. Caractère d'Imprimerie, qui est entre le petit romain et le petit texte.

Synonymes et Contraires

gaillard


gaillard

nom gaillard
1.  Personne pleine de vigueur.
colosse, hercule -familier: costaud.
2.  Familier. Personne dont il faut se méfier.
bougre, diable -familier: bonhomme, citoyen, client, lascar, loustic, numéro, oiseau, type, zèbre -populaire: zigoto, zigue.
Traductions

gaillard

(gajaʀ) masculin

gaillarde

happy, vigorousgeilardito, prestante, sacripante, sboccato (gajaʀd) féminin
nom
personne qui a de la force un grand gaillard

gaillard

[gajaʀ, aʀd]
adj
(= robuste) → sprightly
(= grivois) → bawdy, ribald
nmstrapping lad
nfstrapping girl