galerne

(Mot repris de galernes)

GALERNE

(ga-lèr-n') s. f.
Vent entre le nord et l'ouest ; dénomination usitée seulement en quelques localités ; on indique certains endroits des bords de la Seine et l'embouchure de la Loire. Un vent de galerne. La galerne est froide et fait quelquefois geler les vignes.
Si tu me veux bien obliger, Fais vitement le temps changer ; Donne-leur d'un temps de galerne Qui jusques au ciel me les berne [SCARRON, Virg. I]
Vent de Brie ou de galerne [ID., ib. VII]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Se la mer est enflée ou koie, Jà ne sera qu'on ne la voie [l'étoile polaire] Ne pour galerne ne pour bise [, Lais inédits, p. III]
  • XVe s.
    Ou com les flots font plongier la nasselle Par le tempest et par le souflement De bise, austere [vent du midi] et galerne ensement [EUST. DESCH., poésies mss. f° 60]
  • XVIe s.
    Le vent d'occident, dit favonius et vulgairement galerne, est froid et humide [PARÉ, Introd. 13]
    Il y a deux manieres de vents que nous appelons galerne et hautain, autrement nommés vent de nord et de midi [FOUILLOUX, Vénerie, f° 44, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Brie, galarme, vent d'ouest, galarmiaux, les nuages qu'il apporte ; espagn. portug. et ital. galerno ; du celtique : bas-breton, gwalarn ; du radical gal, vent ; anglais, gale.

galerne

GALERNE. n. f. T. de Marine. Vent du nord-ouest.

galerne

GALERNE nom de vent qui fait geler les vignes.