ganache

ganache

n.f. [ de l'it. ganascia, mâchoire ]
1. Crème de pâtisserie à base de chocolat, de beurre et de crème fraîche.
2. Fam., vieilli Personne stupide et incapable.
3. Partie latérale et postérieure de la mâchoire inférieure des quadrupèdes.

ganache

(ganaʃ)
nom féminin
cuisine crème à base de chocolat fondu une ganache parfumée au rhum

GANACHE

(ga-na-ch') s. f.
La mâchoire inférieure du cheval. Écartement des ganaches, angle que forment l'une avec l'autre les deux branches de la ganache. La ganache est dite ouverte quand les branches sont très écartées ; et serrée quand elles sont très rapprochées. Région située au contour de l'os maxillaire inférieur chez le cheval, et se confondant en partie avec la portion supérieure de la joue. Cheval chargé de ganache, cheval chez qui cette région est épaisse. Fig. Il a la ganache pesante, il est chargé de ganache, se dit d'un homme qui a l'esprit pesant.
Fig. et populairement. Une ganache, une personne dépourvue de talents et d'intelligence.
Montesquieu toujours rabâche ; Corneille est un vieux barbon ; Voltaire est une ganache, Racine est un polisson, [, Vers insérés dans une pièce satirique faite vers 1826, contre les romantiques accusés de traiter ainsi ces grands hommes]
On dit par une même figure : C'est une mâchoire.
Terme de vétérinaire. Un des noms vulgaires de la cachexie aqueuse.
Terme d'entomologie. La partie de la lèvre inférieure des insectes qui est avancée. On dit aujourd'hui menton.

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. ganascia ; du lat. gena, joue, avec le suffixe péjoratif ascia ; grec, se traduisant par, menton ; basbret. gen, joue ; kimry, gen, menton ; sanscr. hanus, mâchoire.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    GANACHE. Ajoutez :
    Sorte de fauteuil.
    Frankland mit la lettre dans sa poche, alluma un cigare et s'étendit dans une ganache, le véritable siége pour rêver ou dormir [, Rev. Britann. mars 1875, p. 144]

    ÉTYMOLOGIE

    • Ajoutez : Il se pourrait, comme le remarque M. P. Paris, Journ. des sav. juin 1874, p. 424, que ganache, au sens d'imbécile, provînt d'un bouffon italien populaire en France dans le XVIe siècle ; ce que montrent ces vers de J. Vauquelin : Depuis la mort du chantre Espinevaux Sans pleurs n'ont point esté les bons frelaus.... Le bon Ganasse et les comédiens De Tabarin et tous Italiens L'ont regretté. Ce Ganasse était venu en France, précédé d'une grande réputation conquise en Espagne dans les rôles de docteur et de Zani. Mais ce Ganasse était Italien ; et son nom, qui était sans doute Ganasso, provient de ganascia, mâchoire.

ganache

GANACHE. n. f. Mâchoire inférieure du cheval.

Ce cheval est chargé de ganache, il a la ganache lourde, pesante, Il a l'os de la mâchoire inférieure fort gros et garni de beaucoup de chair.

Il se dit aussi, figurément et populairement, d'une Personne sans intelligence et sans énergie. Cet homme n'est qu'une ganache, une vieille ganache.

ganache


GANACHE, s. f. La machoire inférieure du cheval. Être chargé de ganache, ou avoir la ganache pesante, se dit, au propre, d'un cheval, qui a l'ôs de la machoire inférieure fort grôs et revétu de beaucoup de chair, et au figuré (style plaisant et critique) d'un homme, qui a l'esprit pesant. — On dit aussi: "Cet homme est une ganache.

Synonymes et Contraires

ganache

nom féminin ganache
Familier. Personne stupide.
Traductions

ganache

ganache

ganache

ganache

ganache

ganache

ganache

Ganache

ganache

[ganaʃ] nf (= crème) → chocolate cream filling, ganache