garant

(Mot repris de garantes)

garant, e

adj. et n. [ du gotique ]
Qui sert de garantie à qqch ; qui répond des actes, des dettes de qqn : Des nations garantes d'un pacte responsable caution, répondant
Être ou se porter garant de qqn, de qqch,
répondre de qqn, de qqch : Se porter garant de la loyauté de qqn.

garant

n.m.
Personne ou chose qui sert de garantie, d'assurance, de caution : La justice est le garant de la démocratie.

garant

GARANT, ANTE. n. Celui, celle qui répond de son propre fait ou du fait d'autrui. Tout homme est garant de ses faits et promesses. Je ne suis point garant de l'événement. Cette puissance s'est rendue garante du traité.

Il se dit particulièrement, en termes de Jurisprudence, de Celui qui est caution d'un autre, qui répond de sa dette. Vous rendez- vous garant de cet homme? Être garant d'une obligation. Se rendre garant. Se porter garant. On dit d'un Créancier qu'Il a un bon, un mauvais garant. Je n'aurais pas été payé si je n'avais eu un garant, un bon garant.

Il se dit également de Celui qui est obligé de faire jouir un autre de la chose qu'il lui a vendue ou transportée à titre onéreux ou gratuit. Le vendeur est garant envers l'acquéreur de la propriété de la chose qu'il lui a vendue. On m'a attaqué en éviction, j'ai mis en cause mon garant.

Il se dit figurément d'un Auteur dont on a tiré un fait, un principe qu'on avance, un passage que l'on cite; ou d'une Personne de qui on tient une nouvelle. Il cite comme garant tel historien. J'ai pour garants plusieurs témoins de l'affaire. Cette nouvelle paraît difficile à croire, mais j'en ai les meilleurs garants.

Fig. et fam., Je vous suis garant, je vous suis garante que cela est vrai. Je vous l'assure. je vous en réponds. C'est un très honnête homme, je vous en suis garant.

Au masculin, il se dit aussi des Choses et signifie Sûreté, garantie. Sa conduite passée vous est un sûr garant de sa fidélité pour l'avenir.

garant

Garant, m. acut. Est celuy qui de droict est tenu faire bon, valoir, jouir, tenir, et posseder à un autre ce qu'il luy a cedé et transporté, soit qu'il le luy ait promis par le contract, soit que le droict l'y oblige, Is quem de euictione tenet actio. Vindex litis. Author. Bud. Cette terminaison masculine s'applique aussi à la femme: Car on dit, Elle est mon garant, et non ma garante, combien qu'on die de puissant puissante, et de meschant meschante. On dit par metaphore garant estre celuy aussi qui est autheur d'un bruit et nouvelle qui court: Car ceux qui le disent apres luy, si on les en arguë, ils l'alleguent à garant, disants, Un tel est nostre garant de telle parole, bruit, ou nouvelle, Authorem rumoris illum laudamus. Garant est en outre usité pour defenseur, In genere atque in vniuersum. Ainsi l'on accouple les deux, comme, Tu es mon garant et defenseur, Protector, Vindex, Liberator, Propugnator. Et, je recours vers vous à garant, Ad te vt me tueare confugio.

Garant formel, Author obligatus, Nexu venditor. Bud.

Bon garant, Idoneus author.

Alleguer son garant, Authorem habere aliquem.

Avoir recours à son garant, Suum seruare a sponsore. B.

Quand le garant et autheur de quelqu'un est en personne present en jugement et fait requeste à l'encontre de luy par la maniere qui s'ensuit, etc. Actio est in authorem praesentem his verbis, etc.

Nommer son garant, ou celuy de qui on a quelque chose, Laudare authorem.

Appelé à garant, Appellatus authoritatis praestandae nomine. B.

Vendeur appelé à garant, Author laudatus. B.

Amener son garant, Sistere authorem laudatum. B.

Defaillir de garant, Authoritati rei controuersae deesse, Authoritatem emptori suo marte non praestare, Emptorem suum destituere prodereque, Fidem authoritatis praestandae prodere. Bud.

Le vendeur a defailli de garant, Author in iudicium vadimonio accitus, authoritatis defensionem prodidit quam promiserat. Bud.

Le garant doit prendre la cause, et en porter le faix, Suscipere litem author debet, euentumque praestare. B.

Garans qui prennent la cause, garantie, et defense, Qui causae patrocinium suscipiunt. B.

Garants de palenc, en faict de navires, sont deux cordes gresles et menuës, attachées au cul de la grosse poulie du mast, qui vont passer à la poulie d'enhaut attachée à l'Eustague, et de là viennent passer par la poulie où est le Bersin, et de là retourner à l'autre roüet de ladicte poulie.

garant


GARANT, ANTE, s. m. et f. GARANTIE, s. f. GARANTIR, v. act. [L'ancien Trév. écrit garent et ses dérivés avec un e: Richelet, garand avec un d, mais garantie, rantir proûvent assez qu'il faut l'écrire avec un t. = Dans le 2d, tie n'a point le son de cie, mais le t y a son propre son.] Garant est 1°. caution, celui qui répond du fait d'autrui ou de son propre fait. "Se rendre garant. "Je ne suis point garant de l'évènement. "La Religion est le meilleur garant, que les hommes puissent avoir, de la probité des hommes. MONTESQ. Esprit des Lois. = Garante, n'est d'usage qu'en parlant des Traités entre les Princes. "La Reine s'est rendûe garante du Traité. Hors de là, on dit d'une femme, comme d'un homme, qu'elle est garant, etc. = 2°. Fig. Auteur dont on a tiré un fait, une doctrine, un passage, ou celui de qui on tient une nouvelle. "J'ai pour garants de ce que j'avance, non-seulement les Pères et les Théologiens, mais l'Oracle infaillible, J. C. lui-même. "En raportant, pour garant de ma sincérité, les traits des anciens Auteurs, etc. Le P. Longueval. "Cette nouvelle vous étonne; un tel est mon garant. = Garantir a deux sens: 1°. se rendre garant; garantir un Contrat, une vente, ou assurer, affirmer. "Je vous garantis la vérité du fait. = 2°. Préserver. Il régit de. "Je ne puis vous garantir de la mort. "Il m'a garanti, ou je me suis garanti d'être pris. = Garantir, préserver, sauver; (synon.) ce qui couvre ou protège de manière à empêcher l'impression, qui seroit nuisible, garantit: ce qui assiste ou prémunit contre quelque danger funeste, qui pourroit survenir, préserve: ce qui délivre d'un grand péril, saûve. "Les vêtemens, qui vous couvrent, vous garantissent des injûres du tems: les gens armés, qui vous acompagnent, vous préservent de l'ataque des voleurs: la natûre vigoureûse encôre et des remèdes, qui la secondent, vous sauvent d'une maladie. — On est garanti par la résistance... on est préservé par la vigilance... on est sauvé par les secours, etc. ROUB. Synon.
= Garantie a aussi deux significations: 1°. obligation de garantir. "Acte de garantie. = 2°. Dédomagement auquel on s'oblige. "Être tenu à la garantie, s'obliger à garantie.
   Rem. 1°. Autrefois on disait prendre à garant. La Fontaine l'a dit dans la Fâble de la Fortune et du jeune enfant.
   Elle est prise à garant de toutes aventures:
   Est-on sot, étourdi, prend-on mal ses mesûres,
   On pense en être quitte en acusant le Sort.
   Bref, la fortune a toujours tort.
Sur quoi Vaugelas fait cette remarque, qu'on doit dire: je vous prends tous à garant et non pas à garants, comme on dit: je vous prends à partie, à témoin, et non pas à parties, à témoins. Mais cette remarque est peu utile aujourd'hui, où il paroît que prendre à garant ne se dit plus; on dit prendre pour garant, et dans cette dernière locution, garant doit se décliner: "Je vous prends tous pour garants.
   2°. Garantir, assurer, régit que et l'Indicatif quand le sens est afirmatif, et avec le Subjonctif, quand il est négatif, ou interrogatif. "Je vous garantis que cela est ainsi: je ne vous garantis pas que cela soit. "Qui me garantira qu'elle (la postérité) doit (doive) être plus équitable que mes contemporains. Ling.
   3°. Garanti, participe, s'emploie substantivement au Palais. "Le garanti exerce son recours contre le garant.

Synonymes et Contraires

garant

nom garant
1.  Celui qui répond d'une dette.
2.  Ce qui atteste de la réalité de.
Traductions

garant

(gaʀɑ̃) masculin

garante

ערב (ז), עָרֵבborgguarantorgaranteGarant擔保人garant보증인garant (gaʀɑ̃t) féminin
nom
1. personne responsable de qqn ou de qqch être garant de la dette de qqn se porter garant de l'honnêteté de qqn
2. ce qui assure qqch Le respect du règlement est le garant de la sécurité.

garant

[gaʀɑ̃, ɑ̃t]
nm/f (= personne) → guarantor
se porter garant de → to vouch for (DROIT) → to be answerable for
nm (= gage) → guarantee