garcette

GARCETTE1

(gar-sè-t') s. f.
Terme de marine. Tresse plate de fil de caret. Instrument avec lequel on frappait sur le dos nu des matelots qui avaient encouru un châtiment.

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. garceta ; ital. gaschette ; angl. gaskett. Origine inconnue, à moins qu'on n'imagine que la garcette, tresse plate de fil de caret, a été dite ainsi de la garcette, tresse de cheveux (voy. le suivant). L'espagnol garceta, qui signifie à la fois garcette et bouquet de cheveux, appuierait cette conjecture ; mais alors l'italien gaschette et l'anglais gaskett seraient des corruptions du mot.

GARCETTE2

(gar-sè-t') s. f.
Ancienne coiffure de femme, dans laquelle les cheveux étaient rabattus sur le front.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le roi les voyant coiffées à la garcette tint un langage fort à la faveur de la mode.... Les artisans ont à leur porte L'enseigne du mestier qu'ils font, Et nos dames en ceste sorte Ont les garcettes sur le front [D'AUB., Fœn. IV, 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. garceta, bouquet de cheveux sur les tempes, de garceta, héron, à cause de la comparaison de ces bouquets de cheveux à l'aigrette du héron. On a dit que cette mode était venue d'Espagne avec Anne d'Autriche. Ce dire empêche de songer, dans garcette, à une dérivation de garce, jeune fille.

GARCETTE3

(gar-sè-t') s. f.
Petite pince pour épinceter les draps.

garcette

GARCETTE. n. f. T. de Marine. Tresse de bitord ou de fil de caret, plate, plus ou moins large, et terminée en pointe. Donner des coups de garcette.