garde-fou

garde-fou

n.m. (garde-fous).
1. Garde-corps, balustrade.
2. Fig. Disposition, mesure qui empêche de commettre des écarts, des erreurs : Ce décret servira de garde-fou contre les injustices

garde-fou

(gaʀdəfu)
nom masculin pluriel garde-fous
balustrade utilisée pour éviter les chutes poser un garde-fou au bord d'une terrasse

GARDE-FOU

(gar-de-fou) s. m.
Balustrade ou parapet qui, mis au bord des ponts, des quais, des terrasses, etc. empêche de tomber en bas.
Un pont portatif.... c'était un tronc à demi pourri avec deux bâtons de saule pour garde-fous [LA FONT., Psyché, II, p. 119]
Voilà ce que font les croisées coupées jusqu'en bas [à propos d'une personne qui était tombée par une de ces fenêtres] ; on ne saurait jamais manquer à mettre partout des garde-fous [SÉV., 114]
Faites donc mettre au moins des gardes-fous là-haut [RAC., Plaid. I, 4]
Pourquoi n'a-t-on pas mis ici de garde-fous ? Disait un seigneur des plus fous, Passant sur un pont dans sa terre ; Un gaillard de ses alliés Lui dit d'un air plaisant, selon son ordinaire : C'est qu'on ne savait pas que vous y passeriez [, dans RICHELET]
On fait tant de faux pas dans la jurisprudence, Que, pour en garantir ceux qui sont du métier, On a fait au palais, sur le grand escalier, Un garde-fou de conséquence [, dans RICHELET]
Au plur. Des garde-fous.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les chaines du garde fou [du pont] [D'AUB., Hist. II, 441]

garde-fou

GARDE-FOU. n. m. Parapet, barrière qu'on met dans des endroits dominant une excavation où il y aurait risque de tomber. Des garde-fous.
Traductions

garde-fou

מעקה בטיחות (ז)

garde-fou

balustrade

garde-fou

guardrail