gargamelle

GARGAMELLE

(gar-ga-mè-l') s. f.
Terme populaire. Gorge, gosier.
Je vais me rafraîchir un peu la gargamelle [HAUTEROCHE, Amant qui trompe, dans LE ROUX, Dict. comique]
Et de sa propre alumelle Il se coupa la gargamelle, ancien dicton de trictrac pour signifier qu'un joueur a amené un dé qui l'a perdu [, Trévoux, Gargamelle]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Le suppliant coppa la gorge au dit Guillaume, ou quoy que soit, la gargamele ou gosier [DU CANGE, gargalio.]
  • XVIe s.
    Puis luy passai ma broche à travers la gargamelle [RABEL., Pant. II, 14]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et catal. gargamella ; du radical garg, qui se trouve avec le sens de gosier dans l'ital. gargata, le picard gargate, anc. anglais gargate, espagn. et portug. garganta (voy. GARGOUILLE). Gargamelle est le nom que Rabelais a donné à la femme de Grandgousier, mère de Gargantua.