garni, ie

GARNI, IE1

(gar-ni, nie) part. passé de garnir
Muni, pourvu. Une tige garnie d'épines.
M. le duc Mme la duchesse et Mlle de Bourbon avaient trois habits garnis de pierreries différentes pour les trois jours [SÉV., 17 janv. 1680]
Avoir la bourse bien garnie, le gousset bien garni, avoir beaucoup d'argent. Une table bien garnie, une table où ce qui est servi est abondant et bon.
Il est dangereux de trop manger ; mais je veux que ma table soit bien garnie [VOLT., Dial. 24]
Familièrement, il est garni, se disait d'un homme qui, par lâcheté, s'était muni de quelque vêtement propre à le garantir des coups d'épée dans un combat singulier. Avoir l'estomac garni, avoir bien bu et bien mangé. On dit aussi : avoir la panse bien garnie.
Meublé pour être loué. Chambre garnie. Maison garnie. Appartement garni à louer.
Et ma chambre garnie auprès de Saint-Eustache [RÉGNIER, Sat. x.]
C'est un logis garni que j'ai pris tout à l'heure [MOL., l'Ét. V, 6]
Hôtel garni, établissement ouvert aux voyageurs, aux étrangers, où l'on trouve des chambres garnies à louer. On dit aussi : maison garnie. S. m. Un garni, maison meublée où l'on donne à loger à des ouvriers. Il tient un garni. Loger en garni, loger dans une chambre garnie, dans un appartement garni.
Terme de jurisprudence. Plaider main garnie, ou la main garnie, ou les mains garnies, jouir, pendant le procès, de ce qui est en contestation.
Elle [la bourse] est entre les mains de monsieur, vous lui devez de l'argent ; il a des comptes à faire avec vous ; il comptera les mains garnies [DANCOURT, les Agiot. III, sc. dern.]
La cour suffisamment garnie de pairs, la cour ayant un nombre suffisant de pairs pour délibérer.
La cour de parlement, garnie de pairs, vient de faire brûler par son bourreau, au pied de son grand escalier, cet excellent ouvrage des inconvénients des droits féodaux ; les princes du sang ont donné leurs voix pour le proscrire [VOLT., Lett. Christine, 5 mars 1776]
Terme de cuisine. Côtelette garnie, côtelette avec des garnitures. Choucroute garnie, choucroute accompagnée de tranches de jambon et de saucisson.
Terme de blason. Épée garnie, épée dont la garde est d'un autre émail que la lame.