garouille

GAROUILLE

(ga-rou-ll', ll mouillées) s. f.
Nom du chêne kermès dans le département de l'Aude ; il sert à la teinture.
La garouille faisant une couleur entre fauve et gris, qui donne un bel œil aux laines de mélange [, Instr. gén. pour la teinture des laines, 18 mars 1671, art. 27]
La garouille qui vient dans la Provence, Languedoc et Roussillon [, ib. art. 315]

ÉTYMOLOGIE

  • On peut rapprocher garouille de gariès (voy. ce mot), et de garig (voy. GARIGUE à l'étymologie.)

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    2. GAROUILLE (ga-rou-ll', ll mouillées), s. f. Nom d'une mesure de capacité, usitée en Algérie, pour les grains et les fruits ; on en distingue deux : la grande garouille ou double décalitre, et la petite garouille ou décalitre ; cette mesure, ordinairement faite de bois d'olivier, a la forme d'un cône tronqué reposant sur sa petite base.

    ÉTYMOLOGIE

    • Arabe, karouia, qui est un adjectif féminin tiré du mot karw, coupe, augette.