gaufré

gaufre

GAUFRE. n. f. Gâteau de cire des abeilles.

Par analogie, il se dit d'une Sorte de pâtisserie mince et légère, cuite entre deux fers, et dont la surface présente ordinairement de petits carreaux ou des dessins en relief. Moule à gaufres. Marchande de gaufres.

Figurément, il signifie Disposition présentant des figures empreintes à l'aide de fers sur une étoffe, sur du papier.

gaûfre


GAûFRE, s. f. GAUFRER, v. a. [Gôfre, gofré: 1re lon. au 1er. dout. au 2d. 2e e muet dans le subst. é fer. dans le verbe.] Gaûfre, est 1°. un rayon, un gâteau de miel. = 2°. Une pièce de pâtisserie fort mince, cuite entre deux fers, qu'on apèle gaufrier. = En st. prov. être la gaufre dans une afaire, c'est se trouver entre deux extrémités fâcheuses, entre deux persones puissantes et oposées.
   Gaufrer, c'est imprimer de certaines figures sur des étofes avec des fers fait exprès. On dit, en ce sens, gaufreur, de l'ouvrier qui gaûfre; et gaufrûre, de l'empreinte qu'on fait sur une étofe en la gaufrant.
   Rem. On écrivait autrefois tous ces mots avec deux f. Aujourd'hui on n'en met plus qu'une.