gauge

GAUGE

(gô-j') adj.
Usité dans cette locution : noix gauge, sorte de noix ; terme qui se dit encore dans quelques provinces, par opposition aux noisettes ou petites noix.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Ferri, au droit desrenier, Sont plus plesant à mangier Nois gauges, quant abatue En est l'eschaille escheüe Que s'ele i fust [, Bibl. des chartes, 4e série, t. v, p. 328]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard, gaugue, noix, gauguer, noyer ; de l'anc. haut-allem. walah, étranger, non allemand, velche : noix étrangère ; anglo-saxon, veal-nut ; allem. mod. Wall-nuss ; angl. walnut. En Normandie, on dit gobe et gobier, mais on ne l'applique qu'à la variété à très gros fruits.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • GAUGE (gò-j'), s. f.Terme de marine emprunté à l'anglais. Échelle du tirant d'eau.
    La quantité d'hélices, d'ancres, de chaudières, de gauges hydrauliques, de voiles, d'appareils mécaniques pour mettre des embarcations à la mer, et d'objets spéciaux propres au service à bord, est vraiment innombrable [, Journ. offic. 23 oct. 1875, p. 8815, 3e col.]

ÉTYMOLOGIE

  • Angl. gauge, qui est le français jauge.