geôle

(Mot repris de geôles)

geôle

[ ʒol] n.f. [ bas lat. caveola, de cavea, cage, de cavus, creux ]
Litt. Prison.

geôle

(ʒol)
nom féminin
lieu de détention enfermer un criminel dans une geôle

GEÔLE

(jô-l') s. f.
Prison. Les droits, les registres de la geôle.
Cette nouvelle geôle n'était guère moins fâcheuse que la précédente [PATRU, Plaid. 14]
Fig.
Je veux revoir jusqu'à l'étroite geôle [l'école] Où.... [BÉRANG., Souv. d'enfance.]
La demeure du geôlier. Aller à la geôle.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Fu trouvé mort en la gaole Grimout ; si en fu grant parole [, Rou, dans DU CANGE, geola.]
  • XIIIe s.
    Puis li liast on poins et piez ; Si fust jetez trestoz liez En la chartre ou en la jeole [, Ren. 8803]
    Joennes hom fet grant folie, Qui en gaiole veult metre viel oisel [, Bibl. des chartes, 4e série, t. v, p. 316]
  • XIVe s.
    Et cel aigle felon tenir et attraper, Et mettre en ma geole pour apprendre à parler [, Guesclin. 20536]
  • XVe s.
    Or et argent sont dieux en terre ; Las ! com faulx dieus et decepvans, Qui tiennent prins à leur geole Par convoitise maintes gens [E. DESCH., Poésies mss. f° 433]
  • XVIe s.
    Pour le dresser à la peine et aspreté de la cholique, du cautere, et de la geaule aussi et de la torture [MONT., I, 165]
    C'est [un collége] une vraye geaule de jeunesse captive [ID., I, 183]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, gaioule ; namur. gaiole ; Hainaut, geiole ; picard, gayole, prison ; à Béthune, gayole, cage ; port. gaiola, jaula ; ital. gabbiuola, petite cage ; diminutif du latin cavea, cage (voy. ce mot).

geôle

GEÔLE. n. f. (Dans ce mot et dans le suivant, GEÔ se prononce JO.) Prison. Registre de la geôle.

Il se dit aussi de la Demeure du geôlier. Aller à la geôle. Fig., Cette maison, où l'on vous surveille sans cesse, est une véritable geôle. Montaigne appelait les collèges de son temps une geôle de jeunesse captive.

geole

Geole, f. penac. dissyll. Est la prison d'aucun justicier, Custodia publica. Et n'est point diminutif, comme aucuns pensent, l'extrayant de Caueola diminutif de Cauea. Que le François dit Cage d'oiseau, et le Picard Gayole ou Geole: ains vient de Jaule, estant la prison appelée Geole par metaphore: Car la cage est la prison des oiseaux. Et encore aujourd'huy à celuy qui est delivré de prison, par gaudisserie on demande la chanson, voulant dire qu'il doit avoir apprins à chanter, puis qu'il a esté en cage, Voyez Geolier.

Le registre de la geole, Ratio carceris vel custodiarum B. Autrement Escrouë.