geler

(Mot repris de gelassiez)

geler

v.t. [ lat. gelare ]
1. Transformer en glace : Le grand froid a gelé l'étang dégeler
2. Atteindre, détériorer des organes, des tissus, en parlant du froid : Le froid lui a gelé les mains.
3. Interrompre une activité, bloquer des mouvements de fonds : Ils ont gelé les négociations arrêter, paralyser
v.i.
1. Se transformer en glace : La neige a gelé dégeler, fondre
2. Être atteint, détérioré par le froid : Les plantes ont gelé.
3. Avoir très froid : On gèle ici grelotter
v. impers.
S'abaisser au-dessous de zéro degré, en parlant de la température : Il gèle ce matin.

se geler

v.pr.
Avoir très froid : On se gèle ici.

geler


Participe passé: gelé
Gérondif: gelant

Indicatif présent
je gèle
tu gèles
il/elle gèle
nous gelons
vous gelez
ils/elles gèlent
Passé simple
je gelai
tu gelas
il/elle gela
nous gelâmes
vous gelâtes
ils/elles gelèrent
Imparfait
je gelais
tu gelais
il/elle gelait
nous gelions
vous geliez
ils/elles gelaient
Futur
je gèlerai
tu gèleras
il/elle gèlera
nous gèlerons
vous gèlerez
ils/elles gèleront
Conditionnel présent
je gèlerais
tu gèlerais
il/elle gèlerait
nous gèlerions
vous gèleriez
ils/elles gèleraient
Subjonctif imparfait
je gelasse
tu gelasses
il/elle gelât
nous gelassions
vous gelassiez
ils/elles gelassent
Subjonctif présent
je gèle
tu gèles
il/elle gèle
nous gelions
vous geliez
ils/elles gèlent
Impératif
gèle (tu)
gelons (nous)
gelez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais gelé
tu avais gelé
il/elle avait gelé
nous avions gelé
vous aviez gelé
ils/elles avaient gelé
Futur antérieur
j'aurai gelé
tu auras gelé
il/elle aura gelé
nous aurons gelé
vous aurez gelé
ils/elles auront gelé
Passé composé
j'ai gelé
tu as gelé
il/elle a gelé
nous avons gelé
vous avez gelé
ils/elles ont gelé
Conditionnel passé
j'aurais gelé
tu aurais gelé
il/elle aurait gelé
nous aurions gelé
vous auriez gelé
ils/elles auraient gelé
Passé antérieur
j'eus gelé
tu eus gelé
il/elle eut gelé
nous eûmes gelé
vous eûtes gelé
ils/elles eurent gelé
Subjonctif passé
j'aie gelé
tu aies gelé
il/elle ait gelé
nous ayons gelé
vous ayez gelé
ils/elles aient gelé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse gelé
tu eusses gelé
il/elle eût gelé
nous eussions gelé
vous eussiez gelé
ils/elles eussent gelé

GELER

(je-lé. La syllabe ge prend un accent grave, quand la syllabe qui suit est muette : je gèle, je gèlerai) v. a.
Transformer en glace, durcir par le froid. Le froid a gelé l'eau du bassin, le vin dans les caves.
Par extension, détruire la vie dans les plantes, dans leurs boutons, dans leurs fleurs. Le froid a gelé les vignes. On dit dans un sens analogue. Le froid lui a gelé les doigts, le bout des oreilles.
Par exagération. Causer du froid. Voilà une porte qui nous gèle. Vous avez les mains si froides que vous me gelez. Je suis gelé de froid, ou, simplement, je suis gelé. Fig. Cet homme gèle ceux qui l'abordent, son froid accueil les met mal à l'aise.
Il nous gèle le sang, l'âme et le jugement [RÉGNIER, Sat. XVI]
V. n. Se congeler. La rivière a gelé.
Le thermomètre est ici [Ferney] à treize degrés et un quart au-dessous de la glace ; l'encre gèle [VOLT., Lett. Richelieu, 6 janv. 1768]
Il se dit du mal que le froid cause aux végétaux ou à l'homme.
Seigneur Bacchus, laissez geler les Vignes, et ne me refusez pas votre protection pour me faire débiter le vin vieux qui me reste [DANCOURT, Impromptu de Surène, sc. 6]
Il dit.... que nous serons la cause Que dans ce pays-ci les vignes gèleront [FAVART, Annette et Lubin, sc. 7]
Les doigts de beaucoup d'autres gelèrent sur le fusil qu'ils tenaient encore et qui leur ôtait le mouvement nécessaire pour y entretenir un reste de chaleur et de vie [SÉGUR, Hist. de Nap. IX, 11]
Par exagération. Avoir un froid excessif. Cette chambre est si froide qu'on y gèle. Fig. N'avoir personne autour de soi, comme auditeurs ou autrement, ce qui rend froide la salle où l'on est.
De l'amitié le prix fut laissé là ; Et la déesse en tous lieux célébrée, Jamais connue et toujours désirée, Gela de froid sur ses sacrés autels, J'en suis fâché pour les pauvres mortels [VOLT., Temple de l'amit.]
Cet homme au désespoir de geler de froid seul dans son auditoire [ID., Dict. phil. Chim.]
Impersonnellement. Il gèle très fort.
Il n'a pas gelé un moment et il a plu tous les jours [SÉV., 13]
Il gèle à pierre fendre [ID., 99]
Il y a très peu de pays où il gèle dans les plaines en deçà du 35e degré de latitude, surtout dans l'hémisphère boréal [BUFF., Théor. terr. Part. hyp. Œuv. t. IX, p. 340, dans POUGENS.]
Il a gelé blanc, il y a eu une gelée blanche.
Se geler, v. réfl. Être transformé en glace. Le mercure se gela dans les thermomètres. Être durci par le froid.
Leurs habits mouillés se gèlent sur eux ; cette enveloppe de glace saisit leurs corps et raidit tous leurs membres [SÉGUR, Hist. de Nap. IX, 11]
Par exagération. Avoir très froid. Je me gèle ici à vous attendre.
Au creux de cette grotte fraîche Où l'amour se pourrait geler [ST-AMANT, dans RICHELET]

PROVERBE

    Plus il gèle, plus il étreint, c'est-à-dire les derniers malheurs sont plus accablants, plus difficiles à supporter que les premiers.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Li ciex [le ciel] fu cler et estelez, Et li vivier se fu gelez [, Ren. 1136]
    Et sachiés que il negoit et gieloit à celui point que il se parti de la ville [H. DE VALENC., XIV]
  • XIVe s.
    Environ la Toussaint, quant il fait cler temps, et il a ung peu gelé [, Modus, f° CXXVII]
    Dès la Toussains sont feves de marais ; mais, afin que icelles ne gellent, on en plante vers Noel et en janvier et fevrier [, Ménagier, II, 2]
  • XVIe s.
    Un vent se leve et un temps si divers Qu'il ressembloit aux plus gelés hivers [ST-GELAIS, 44]
    Quand les vignes gelent en mon village [MONT., I, 170]
    Pour encrouster les pores contre les coups de l'air et du vent gelé qui tiroit lors [ID., I, 261]
    Ce qui se remue n'est pas gelé, ce qui n'est pas gelé est liquide [ID., II, 168]
    Antigonus, se tournant de devers Aratus, luy demanda s'il sentoit point de froid ; Aratus lui respondit qu'il geloit [AMYOT, Arat. 53]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. jeullai ; wallon, jaler ; provenç. gelar ; espagn. helar ; ital. gelare ; du latin gelare, geler (voy. GEL).

geler

GELER. (Je gèle; nous gelons.) v. tr. Durcir, rendre solide par le froid. Le froid a gelé l'eau du bassin. Le froid a gelé le vin dans les caves. L'eau se gèle. Il fait un si grand froid que l'huile se gèle dans la bouteille.

Il signifie aussi Pénétrer par un froid excessif. Le froid lui gela les doigts, le bout des oreilles.

Il se dit aussi spécialement du Froid qui endommage les arbres fruitiers, surtout lorsqu'ils sont en boutons ou en fleurs, Le froid a gelé mes vignes. Tous les poiriers ont été gelés.

Par exagération, il signifie Faire souffrir du froid. L'air qui vient par cette porte nous gèle. Vous avez les mains si froides que vous me gelez. Je suis gelé de froid. Je suis tout gelé.

Fig. et fam., Cet homme gèle ceux qui l'abordent, Son accueil est extrêmement froid.

GELER s'emploie aussi intransitivement et signifie Se durcir par le froid, ou subir l'action du froid. La rivière a gelé. Les doigts, les pieds lui ont gelé. Les vignes ont gelé. L'eau gèle dans les réservoirs. Impersonnellement, Il gèle très fort. Il a gelé à pierre fendre. Il a gelé blanc, Il y a eu une gelée blanche.

Il signifie, par exagération, Avoir extrêmement froid. Cette chambre est si froide qu'on y gèle.

geler

Geler Gelare, Congelare.

Se geler, Gelascere.

Qui ne se peut geler, Incongelabilis.

Qui se gele facilement, Gelabilis.

¶ Curio laisse geler son office, Conglaciat Tribunatus Curioni.

Gelé, Gelatus.

Il est gelé de ne rien faire, Congelauit otio.

Synonymes et Contraires

geler

verbe geler
1.  Faire éprouver un grand froid.
congeler, glacer -littéraire: transir.
2.  Arrêter une activité.
3.  Empêcher tout enthousiasme.
Traductions

geler

(ʒəle)
verbe transitif
1. transformer en glace Le froid a gelé le lac.
2. donner très froid Le vent froid lui gelait les mains.
3. figuré arrêter le développement de qqch geler les prix

geler


verbe intransitif
1. se transformer en glace Le lac a gelé.
2. être atteint par le froid, avoir très froid On gèle dans cette maison.

geler

frieren, gefrieren, harschenfreeze, freeze up, ice over/up, setvriezenהקפיא (הפעיל), קיבע (פיעל), קפא (פ'), קרש (פ'), שיתק (פיעל), קָרַשׁ, שִׁתֵּק, קִבֵּעַ, קָפָאvriesfryseπαγώνω, τουρτουρίζωfrosticongelar, helar, congelarsepakastaa, jäätyäcongelare, gelaremrozić, zamarznąćîngheţaморозить, замерзатьfrysaзаморожувати, заморожуватисяgelar, congelarيَتَجَمَّدُmrznoutsmrznuti凍る얼다fryseกลายเป็นน้ำแข็งdonmakđông lại冻结凍結
verbe impersonnel
Il gèle.

geler

[ʒ(ə)le]
vt → to freeze
vi → to freeze
il gèle → it's freezing
Il a gelé cette nuit → There was a frost last night.