gemme

gemme

n.f. [ lat. gemma, pierre précieuse, bourgeon ]
1. Pierre précieuse ou pierre fine transparente.
2. Nom donné aux pierres fines opaques et aux autres matières employées en joaillerie (perles, ambre, corail, etc.)
3. Résine de pin.
4. Vx Bourgeon.
adj.
Sel gemme,
sel fossile extrait des mines.

GEMME1

(jè-m') s. f.
Toute espèce de pierres précieuses. Les métaux les plus précieux et les gemmes les plus précieuses abondent entre les deux tropiques.
Gemme orientale, nom donné vulgairement aux variétés du corindon hyalin, pour lesquelles Haüy a créé le nom de télésie, [LEGOARANT, ]
Adj. Se dit des pierres précieuses et du sel. Pierre gemme, pierre qui est une gemme. Sel gemme, sel qui ressemble à une gemme ou à des gemmes et qui se tire des mines.
On donne le nom de sel gemme au sel fossile ; il est absolument de la même nature que celui qui se tire de l'eau de mer par l'évaporation ; il se trouve sous une forme solide, concrète et cristallisée en amas immenses, dans plusieurs régions du globe [BUFF., Min. t. III, p. 348, dans POUGENS]

REMARQUE

  • L'Académie n'a gemme que comme adjectif.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    L'haume [il] lui freint où li gemme reflambent [, Ch. de Rol. CCLXIV]
  • XIIe s.
    L'aornement de vostre corone, c'est des jammes et des pieres preciouses [ST BERN., 572]
  • XIIIe s.
    Et Venus [lui promit] la plus bele feme, Qui de totes autres est geme [, Fl. et Bl. 481]
  • XIVe s.
    Si faict la gemme et fine pierre, Comme rubis et dyamens [, Nat. à l'alchim. err. 582]
  • XVe s.
    Dessus elle, gist une lame Faicte d'or et de saffirs bleux ; Car saffir est nommé la jame De loyaulté, et l'or eureux [CH. D'ORL., Bal. 70]
  • XVIe s.
    Cristal, et plusieurs autres gemmes, c'est à dire pierres precieuses [PARÉ, t. III, p. 635]
    Sel gemme [PALISSY, 242]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et ital. gemma ; du lat. gemma, pierre précieuse. L'ancien français geme, écrit aussi jame, se prononçait jame, comme feme ou femme se prononçait et se prononce fame. Cemma est rattaché par Curtius au grec qui signifie, être plein.

GEMME2

(jè-m') s. f.
Terme de botanique. Nom donné à toutes les parties susceptibles de reproduire un végétal. Terme de zoologie. Nom donné à des saillies qui naissent sur les côtés du corps des polypes hydraires.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. gemma, bourgeon et pierre précieuse.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    3. GEMME (jè-m'), s. f. Résine que l'on produit en gemmant les pins.
    Dans les Basses-Pyrénées, à Bayonne, la gemme s'est payée à raison de 95 fr. la barrique de 340 litres [, Journ. offic. 21 nov. 1871, p. 4562, 1re col.]
    Quand on vient d'ouvrir ou de rafraîchir une quarre [entaille], on voit la gemme perler sous forme de gouttelettes sur le bois mis à nu [BAGNERIS, Man. de sylvic. p. 300, 1873]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. gemma, perle, parce que la gemme perle sur le bois.

gemme

GEMME. n. f. Pierre précieuse. Il s'emploie adjectivement et signifie Qui se tire des mines. Pierre gemme. Sel gemme.

En termes de Botanique, il signifie Bourgeon.

En termes de Zoologie, il se dit d'Excroissances charnues qui se forment sur le corps de certains animaux, tels que les polypes.

gemme

Gemme, f. id est, pierre precieuse, Gemma.

gemme


GEMME, adj. [Em, n'a pas le son d'an: pron. gèmme~.] Il se dit du sel fossile; qui se tire des mines.

Traductions