gendarme

(Mot repris de gendarmes)

gendarme

n.m. [ de gens d'armes ]
1. Militaire appartenant à un corps de la gendarmerie : Les gendarmes arrêtent les véhicules suspects.
2. Premier grade de sous-officier, dans ce corps.
3. Fig. Instance jouant un rôle régulateur : La Cour des comptes est le gendarme des finances publiques françaises.
4. Fam. Personne autoritaire : Cette directrice, c'est un vrai gendarme.
5. Saucisse sèche et plate.
6. Punaise des bois, rouge et noire.
7. Fam. Hareng saur.

GENDARME

(jan-dar-m') s. m.
Anciennement. Homme de guerre à cheval armé de toute pièces et qui avait sous ses ordres un certain nombre d'hommes à cheval.
On ne connut plus que les gendarmes ; le gens de pied n'avaient pas ce nom, parce qu'en comparaison des hommes de cheval, ils n'étaient point armés [VOLT., Mœurs, 38]
Il [Charles VII] conserva des compagnies réglées de quinze cents gendarmes ; chacun de ces gendarmes devait servir avec six chevaux [ID., ib. 80]
En ce sens, on écrit quelquefois gens d'armes. Plus tard il s'est dit des cavaliers de certaines compagnies d'ordonnance quoiqu'ils fussent armés à la légère. Gendarmes du roi, de la reine, du dauphin, compagnies de gendarmes qui avaient pour capitaines le roi, la reine et les princes de qui elles portaient le nom. Un tel sert dans les gendarmes. Il s'est dit aussi d'un soldat en général.
Seule j'ai par mes charmes Mis au joug les taureaux et défait les gendarmes [CORN., Médée, II, 1]
Mais comme elle entendit un grand bruit de gendarmes.... [MAIRET, Mort d'Asdrub. V, 2]
....Le lendemain, on trouva dès l'aurore Les deux gendarmes morts sur la statue assis [V. HUGO, Ball. 8]
Fig. C'est un beau gendarme, s'est dit d'un homme qui a bonne mine à cheval. Cette phrase a vieilli. Familièrement. C'est un gendarme, un vrai gendarme, c'est une femme forte et hardie. Cette phrase est encore usitée. Il se dit aussi d'un bourru qui gronde sans cesse. Il a un oncle qui est un gendarme, un vrai gendarme.
Aujourd'hui soldat appartenant à un corps qui est chargé de maintenir la sûreté et la tranquillité publiques.
Un mot avec paraphe....et aussitôt gendarmes de courir, prison de s'ouvrir ; quand vous y serez, la charte ne vous en tirera pas [P. L. COUR., Lett. IV]
Les gendarmes, qui revoyaient cette armée pour la première fois depuis son désastre, étonnés à l'aspect de tant de misère, effrayés d'une si grande confusion, se découragèrent [SÉGUR, Hist. de Nap. X, 6]
Par extension et dénigrement, nom donné à celui qui fait un moment la fonction du gendarme.
Ne m'assommez pas, gendarme que vous êtes, s'écria-t-il à la vue du bâton levé sur lui [CH. DE BERNARD, la Peau du lion, § X]
Gendarmes d'élite, gendarmes qui font le service auprès du souverain.
Vous êtes né [l'empereur parlant à Wintzingerode] dans les États de la confédération du Rhin ; vous êtes mon sujet ; vous n'êtes point un ennemi ordinaire, vous êtes un rebelle, j'ai le droit de vous faire juger ; gendarmes d'élite, saisissez cet homme-là ; les gendarmes restèrent immobiles, comme des hommes accoutumés à voir se terminer sans effet ces scènes violentes, et sûrs d'obéir mieux, en désobéissant [SÉGUR, Hist. de Nap. IX, 6]
Nom donné à certains points qui se trouvent dans les diamants ressemblant à une fêlure et en diminuant le prix.
Petite tache qui se forme à l'œil. Il a un gendarme à l'œil.
Pièce de fer de la charrue, servant à arrêter les herbes qui s'embarrasseraient dans les jambettes de l'age.
Au pluriel. Bluettes qui sortent du feu. Petites parties de lie qui se trouvent quelquefois dans le vin.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Chevaucheurs estoient ceulx que nous appelons maintenant gens d'armes [BERCHEURE, f° 1, verso.]
  • XVe s.
    Jean Harleston fist sonner ses trompetes et armer toutes ses gens d'armes, tant de cheval que de pié, et fit tout tirer aux champs [FROISS., liv. I, p. 461, dans LACURNE]
    Le roy Charles VII assembla son conseil pour regarder et avoir avis sur les gens d'armes qui destruysoient son royaume de toutes parts, et pour mettre les dits gens d'armes en reigle et en ordre et les entretenir sans les perdre et eslongner de luy ; et fut avisé qu'il metteroit sus quinze cens lances choisiz et esluz, et les diviseroit en certains capitaines pour les conduire et gouverner, et que chascune lance auroit deux archers et un coustiller armé [OL. DE LA MARCHE, Mém. liv. I, p. 240, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Tallebot disoit : Se Dieu estoit gent d'arme, il seroit pillard [FABRI, Art de rhétorique, liv. I, p. 101, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Gens, de, armes.

gendarme

GENDARME. n. m. Soldat d'un corps de troupes spécialement chargé de maintenir la sécurité et la tranquillité publique. Gendarme à pied. Gendarme à cheval. On a mis les gendarmes à ses trousses. L'accusé fut amené entre deux gendarmes. Aller chercher les gendarmes.

Il se dit figurément de Quelqu'un qui se donne des airs d'autorité, qui s'attribue la mission de faire régner l'ordre. Faire le gendarme.

Fig. et fam., C'est un gendarme, un vrai gendarme, se dit d'Une grande et forte femme qui a l'air impérieux.

Il se dit par plaisanterie, surtout au pluriel, des Bluettes qui sortent du feu et des Parcelles de lie dans le vin.

Il se dit aussi de Certains points qui se trouvent quelquefois dans les diamants et qui en diminuent l'éclat et le prix.

gendarme

Gendarme, m. penac. Quasi gent de armes, Gens armorum. Se prend pour un homme de cheval armé de toutes armes, qu'on pourroit dire par imitation du mot Romain, pesamment armé, en difference du cheval leger, et du harquebusier à cheval, l'un desquels est legerement armé, l'autre ne l'est presque point. Le François donne un autre nom particulier au gendarme, l'appelant homme d'ordonnances, qui tenoit anciennement garnison presque ordinaire. Et selon restriction, Gendarmerie se prend pour telle cavallerie d'une armée. Miles. Là ou Gents de pied et Infanterie se prennent pour les pietons, Pedites. Vray gendarme, Iustus miles, Vere meritoque miles.

Gendarme assidu et continuel à la guerre, Miles frequens praeliorum.

Gendarme cassé aux gages, AEre dirutus miles.

Gendarme coüard, Sine animo miles, Timidus miles.

Nouveau gendarme, Neoptolemus.

Gendarmes prests, sans bagage, Milites expediti.

Gendarmes armés à la legere, qui donnent le choc, Rorarij milites.

Gendarmes qui sont en garnison és frontieres, Limitanei milites.

Gendarmes de qui on a receu le serment accoustumé de bien et loyaument servir, Authorati milites.

Gendarmes qui sont de la garde du Roy, et de sa cornette, Praetoriani milites. B.

Les gendarmes qui estoient entour luy, avoient fort grande peur que ce ne fust un coup mortel, Pauor circa eum ceperat milites, ne mortiferum vulnus esset.

Gendarmes se tenans en leur lieu, Milites statarij.

Les gendarmes tombent à terre, Procumbunt milites.

Casser un gendarme, voyez Casser.

Oster un gendarme du rolle, Voyez Rolle,

Lever gendarmes, Colligere milites.

Oster à un gendarme, ou homme d'armes l'estat qu'il a, et le rendre simple soudart, Gradu militem deiicere.

Ramasser ses gendarmes, et les mettre en ordre comme devant, Aciem restituere.

Rappeler les gendarmes pour les casser, Auocare milites a signis.

Sçavoir comment les gendarmes vivent, se maintiennent et sont en poinct, Excutere rationem militum.

Lieux champestres où il fait frez en esté, où se retirent les bestes en esté, à cause de la chaleur, là où aussi se retirent les gendarmes, AEstiua, aestiuorum.

Le lieu où se fait la monstre des gendarmes, et là où ils sont payez, Diribitorium.

gendarme


GENDARME, s. m. Se GENDARMER, v. réc. GENDARMERIE, s. f. [Jandarme, , merie, 3e e muet au 1er et au dern. é fer. au 2d.] Gendarme, était autrefois un homme armé de toutes pièces, qui avait sous lui deux aûtres cavaliers. Aujourd'hui, c'est un cavalier de certaines compagnies d'ordonance. "Gendarme du Roi. "Les Gendarmes de la garde, etc. = Gendarmerie, tout le corps des gendarmes et des chevau-légers, aûtres que les gendarmes et les chevau-légers de la garde du Roi.
   SE GENDARMER, se fâcher mal à propôs, et pour une caûse légère. "Il n'y a pas de quoi se tant gendarmer. "Pourquoi vous gendarmez-vous là dessus. = Dabord l'Acad. n'en distinguait point l'usage: dans la dern. Édit. elle ne l'atribûe qu'au style familier. = Suivant l'ancien Trév. on pourrait dire aussi gendarmer quelqu'un contre un aûtre: mais si c'était l'usage aûtrefois, de quoi je doute, ce ne l'est plus aujourd'hui.

Traductions

gendarme

Gensdarm, Gendarmgendarme, policeman, patrolman, constablegendarme, marechaussee, rijksveldwachter, veldwachterשוטר צבאי (ז)gendarmeĝendarmo, pirĥokorogendarmegendarmegendarme, carabiniere, marescialloполицай (ʒɑ̃daʀm)
nom masculin-féminin
militaire chargé de la sécuritépublique

gendarme

[ʒɑ̃daʀm] nmgendarme, policeman [ʒɑ̃daʀme] vpr/vi → to kick up a fuss