genouillère

genouillère

n.f. [ de l'anc. fr. genouil, genou ]
1. Objet servant à maintenir l'articulation du genou, ou à le protéger contre les chocs : Des genouillères de volleyeur.
2. Pièce de cuir placée aux genoux du cheval.
3. Pièce de l'armure qui protégeait le genou.

genouillère

(ʒənujɛʀ)
nom féminin
protection pour les genoux mettre des genouillères pour faire du roller

GENOUILLÈRE

(je-nou-llè-r', ll mouillées, et non je-nou-yè-r') s. f.
Partie de l'armure qui recouvrait le genou du chevalier.
Partie des bottes à l'écuyère qui surpasse le genou. Bottes à genouillères.
Ce qu'on attache sur le genou pour le garantir. Les couvreurs mettent des genouillères. Les genouillères de cuir du ramoneur. Par extension, les genouillères d'un cheval, petite enveloppe de cuir recouvert intérieurement de drap, qu'on attache aux genoux des chevaux quand le verglas ou la gelée font craindre qu'ils ne tombent.
Espèce de charnière mobile qui sert à monter les instruments de mathématiques.
Fusée dont le cartouche est coudé, et dont on se sert dans les feux que l'on tire sur l'eau.
Partie la plus basse de l'embrasure d'une batterie de canons.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Armé de greves, genouilleres, cuyssots, cuyrasse [CARLOIX, VII, 13]

ÉTYMOLOGIE

  • Genouil, genou.

genouillère

GENOUILLÈRE. n. f. Ce qu'on attache sur le genou pour le protéger. Genouillère de couvreur. Bottes à genouillère. Atteint de rhumatismes, il dut mettre des genouillères. Genouillère de cheval.

Il s'est dit autrefois de la Partie de l'armure qui servait à couvrir le genou.

genouillère


GENOUILLèRE, s. f. [1re e muet: 3e è moy. et long: mouillez les ll: ge-nou-gliè-re. Dans l'ancien Trév. On lit genouilliè-re.] Aûtrefois, la partie de l'armûre qui couvrait le genou. Aujourd'hui la partie de la botte, qui le coûvre.

Traductions

genouillère

מצחה (נ)

genouillère

kniestuk

genouillère

knuckle joint

genouillère

ginocchiello

genouillère

[ʒ(ə)nujɛʀ] nf (SPORT)kneepad