géomètre

(Mot repris de geometre)

géomètre

n.
1. Spécialiste de la géométrie.
2. Technicien qui relève les plans, les mesures de terrains.

GÉOMÈTRE

(jé-o-mè-tr') s. m.
Celui qui sait la géométrie. Arpenteur-géomètre.
Dans une acception plus étendue. Celui qui est versé dans les mathématiques. Newton fut un grand géomètre.
Il n'y a point de géomètre qui ne croie l'espace divisible à l'infini [PASCAL, De l'esprit géométrique, 1]
Les géomètres et tous ceux qui agissent méthodiquement, n'imposent des noms aux choses que pour abréger le discours, et non pour diminuer ou changer l'idée des choses dont ils discourent [ID., ib.]
Ce qui fait que de certains esprits fins ne sont pas géomètres, c'est qu'ils ne peuvent du tout se tourner vers les principes de géométrie ; mais ce qui fait que des géomètres ne sont pas fins, c'est qu'ils ne voient que ce qui est devant eux, et qu'étant accoutumés aux principes nets et grossiers de géométrie et à ne raisonner qu'après avoir bien vu et manié leurs principes, ils se perdent dans les choses de finesse où les principes ne se laissent pas ainsi manier [ID., Pensées, t. I, P. 285, édit. LAHURE.]
J'oserais presque assurer qu'avant qu'il soit cent ans, on ne comptera pas trois grands géomètres en Europe [DIDEROT, Interprét. de la nat. n° 4, Œuv. t. III, p. 266, dans POUGENS.]
Fig. L'éternel géomètre, Dieu.
Cette immense sphère du monde que Platon appelle avec tant de raison l'ouvrage de l'éternel géomètre [VOLT., Memmius, 3]
Adj. Qui caractérise le géomètre.
Personne n'a mieux prouvé que lui qu'on pouvait avoir l'esprit géomètre sans le secours de la géométrie [VOLT., Dict. phil. Locke.]
Fripon géomètre, homme qui en géométrie s'est emparé des découvertes d'autrui.
[König] qui était à Lahaye, et qui, ne pouvant être pendu à Berlin, fut seulement déclaré faussaire et fripon géomètre avec toute la modération imaginable [VOLT., Lett. Mme Denis, 24 juillet 1752]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. geometra, du grec, terre, et, mesure. Le XIVe siècle et le XVIe disaient geometrien.

géomètre

GÉOMÈTRE. n. m. Celui qui est versé dans la géométrie. Fig., L'éternel géomètre, Dieu.

Par extension, il s'applique à Ceux qui cultivent les sciences mathématiques. Lagrange et Laplace ont été deux grands géomètres.

Il désigne aussi les Arpenteurs qui s'occupent du levé des plans et du nivellement. Par apposition, Arpenteur géomètre.

géomètre


GÉOMèTRE, s. m. GÉOMÉTRIE, s. f. GÉOMÉTRIQUE, adj. GÉOMÉTRIQUEMENT, adv. [1re é fer. 2e è moy. et long au 1er, é fer. aux aûtres.] Géométrie, science qui a pour objet tout ce qui est mesurable. = À~ la lettre, il signifie l'art de mesurer la terre: mais l'usage lui a doné un sens et un emploi plus étendu. = Géomètre, qui sait la Géométrie. Plusieurs apèlent de ce nom les Arpenteurs, mais c'est abusivement. = Géométrique, qui apartient à la géométrie. Géométriquement, d'une manière géométrique. "Ordre, proportion, démonstration géométrique. — Esprit géométrique, juste, méthodique, qui procède géométriquement. "Cela est démontré géométriquement.:

Traductions

géomètre

Feldmesser, Geometer, landmesserlandmeter, spanrups, meetkundigeמודד (ז), מוֹדֵדgeometrician, landsurveyortermezuristoagrimensor, geómetraagrimensor (ʒeɔmɛtʀ)
nom masculin-féminin
personne qui mesure des terrains

géomètre

[ʒeɔmɛtʀ] nm/fsurveyor
arpenteur-géomètre → land surveyor