germain


Recherches associées à germain: cousin germain

1. germain, e

adj. [ lat. germanus, frère ]
Dans la langue juridique, s'emploie pour désigner les frères ou sœurs issus des mêmes père et mère (par opp. à ceux qui sont soit consanguins, soit utérins) : Frère germain. Sœur germaine.
Cousin germain, cousine germaine,
personne née du frère ou de la sœur du père ou de la mère.
n.
Cousins, cousines issus de germains, de germaines,
personnes nées de cousins germains.

2. germain, e

adj. et n. [ lat. Germanus ]
Relatif à la Germanie, aux Germains.

GERMAIN (SAINT-)3

(sin-jèr-min) s. m.
Variété de poire très bonne. Poire de Saint-Germain. Du Saint-Germain. Des Saint-Germain (sous-entendu poires de).

germain

GERMAIN, AINE. adj. Il se joint ordinairement avec Cousin ou Cousine : et il se dit de Deux personnes qui sont sorties des deux frères ou des deux soeurs, ou du frère et de la soeur. Cousin germain. Cousine germaine.

Issu de germain, se dit des Personnes qui sont sorties de deux cousins germains. Cousin issu de germain. Ils sont issus de germain. Elles sont issues de germain.

En termes de Jurisprudence, il se dit des Frères ou soeurs nés d'un même père et d'une même mère, par opposition à Consanguin et à Utérin. Frères germains. Soeurs germaines. Il a un frère germain et deux frères consanguins. Elle a deux soeurs germaines et un frère utérin. Substantivement, Les germains, les utérins et les consanguins.

germain

Germain, engendré de mesme germe, Germanus.

En frere germain, Germane.

Poires de S. Germain, Germana pyra.

germain


GERMAIN, AINE, adj. [Gêr-mein, mène: 1re ê ouv. 2e è moyen au second.] Dans le discours ordinaire, il ne se dit qu'avec cousin et cousine, de ceux qui sont sortis de deux frères ou de deux soeurs, ou du frère et de la soeur. "C'est mon cousin germain, ma cousine germaine. = Quelques-uns disent oncle germain, tante germaine, pour les distinguer des oncles et des tantes qui ne le sont que par alliance. = Au Palais, on dit frère germain, pour dire, frère de père et de mère.
   Rem. Autrefois on faisait germain subst. On disait: il est mon germain; nous sommes germains. "Les mariages se pouvoient faire entre les germains. BOSS. Il est encôre aujourd'hui substantif dans ces expressions: issus de germains, qui sont sortis de deux cousins germains. = Il a le germain sur moi, sur vous; il est le cousin germain de mon ou de votre père, ou de ma ou votre mère. C'est ce qu'on apèle autrement, oncle à la mode de Bretagne.
   Germain, germanie, germanique, noms de peuple, ne se disent que des anciens peuples de l'Allemagne, ou en vers, de l'Allemagne moderne. "Les fiers Germains. ROUSS. Dans la Germanie. ID. "Le fer germanique. ID. — Un sujet emprunté d'une Mûse Germaine. ANON. Le P. Fontenai dit dans le 12e siècle: "En Italie, en Germanie. Hist. de l'Égl. Gall. Il me semble que dès-lors et depuis du temps, on disait, en Allemagne.
   Germanisme, façon de parler propre de la langue allemande. "Les ouvrages de M. Formey sont pleins de germanismes.

Traductions

germain

Germaans

germain

ĝermana

germain

germansk

germain

Жермен

germain

Germain

germain

Germain

germain

제르맹

germain

[ʒɛʀmɛ̃, ɛn] adj
cousin germain → first cousin