givré, ée

GIVRÉ, ÉE1

(ji-vré, vrée) adj.
Qui est couvert de givre. Arbres givrés.

ÉTYMOLOGIE

  • Givre 2 ; provenç. givrar, couvrir de givre.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. GIVRÉ, ÉE. Ajoutez :
  • Vanille givrée, vanille portant aux gousses des efflorescences blanches d'acide benzoïque.
    L'acide benzoïque qu'il [le fruit de la vanille] renferme est en quantité quelquefois si considérable, que cette substance s'effleurit à la surface des gousses et les blanchit, ce qui forme la vanille givrée du commerce, la plus estimée de toutes [, Journ. offic. 26 juin 1874, p. 4369, 3e col.]
  • HISTORIQUE

    • XIIIe s.
      Or entendeiz, beaz sire, la nostre male vie ; Car adès pluet sor nos, et givlet, et gresilhet [P. MEYER, Rapports, 1re part. p. 207]

GIVRÉ, ÉE2

(ji-vré, vrée) adj.
Terme de blason. Orné d'une givre.
Cette maison de Montfort portait d'argent à la croix de gueules givrée d'or [SAINT-SIMON, 183, 9]

ÉTYMOLOGIE

  • Givre 1.