glande


Recherches associées à glande: glande pituitaire, glande surrénale

glande

n.f. [ lat. glandula ]
Organe ayant pour fonction d'élaborer certaines substances et de les déverser soit à l'extérieur de l'organisme (ou dans une cavité de celui-ci), soit directement dans le sang : Les glandes lacrymales. Les glandes salivaires. La glande thyroïde.

GLANDE

(glan-d') s. f.
Terme d'anatomie. Nom des parties qui ont pour fonction d'effectuer la sécrétion de certains fluides. Terme de botanique. Nom d'organes de forme variée, remplis d'un liquide spécial.
Terme d'anatomie. Nom improprement donné et improprement conservé à plusieurs organes qui ne sont le siége d'aucune sécrétion. La glande thyréoïde. Les glandes lymphatiques.
Tumeur survenue soit dans les glandes soit dans les ganglions lymphatiques.
La reine d'Angleterre, fort incommodée d'une glande au sein, eut une nouvelle affliction [SAINT-SIMON, 118, 33]
Il lui était venu [à la reine d'Espagne] des glandes au col [ID., 303, 198]
Une glande qu'elle avait au sein fut le foyer d'une humeur corrosive qui la dévora lentement [MARMONTEL, Mém. IV]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    En col nuées [nouées] glandres out [elle eut], K'hom escrouele numer sout [a coutume de nommer] [, Édouard le conf. V. 2612]
  • XVIe s.
    Outre les choses dites en general des glandes, il faut sçavoir que le pancreas est un corps glanduleux.... [PARÉ, I, 17]
    Les glandes [ganglions] des ainnes [ID., IV, 31]
    Glandula, est une tumeur ainsi dite, parce qu'elle ressemble à un gland ou une glande, ou parce qu'elle est plus souvent engendrée ès glandes des emonctoires [ID., V, 17]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. glantia, glans, glande, tumeur ; du latin glans, gland, par assimilation de forme.

glande

GLANDE. n. f. T. d'Anatomie. Organe dont la fonction est, soit de débarrasser le sang de produits de décomposition, soit d'élaborer des produits ou des éléments nécessaires tant à la reproduction qu'à l'entretien de la vie. Glande lacrymale. Glande salivaire. Glande thyroïde.

Il se dit, par extension, de Certaines tumeurs accidentelles qui se forment en quelque partie du corps. Il lui est survenu une grosse glande à la gorge, au sein. Les glandes de l'aine, du cou.

Il se dit, par analogie, en termes de Botanique, de Petits mamelons arrondis ou ovales, destinés à sécréter les sucs particuliers à diverses espèces de plantes. Glandes écailleuses, lenticulaires, miliaires, etc.

glandé

GLANDÉ. adj. m. T. de Blason. Qui porte des glands. Chêne glandé, Chêne représenté sur l'eau chargé de glands d'un émail différent de celui de l'arbre.

glandé

GLANDÉ, ÉE. adj. T. d'Art vétérinaire. Qui a les glandes de dessous la ganache enflées, lorsqu'il est près de jeter sa gourme, en parlant du Cheval.

glande

Une Glande qui est és porceaux, Glandula, Glandium.

Qui a beaucoup de glandes, Glandulosus.

Glandes qui sont communéement és emonctoires du nez, Tonsillae.

glande


GLANDE, s. f. GLANDULE, s. f. GLANDULEUX, EûSE, adj. [3e lon. aux 2 dern.] Glande est, dans le corps de l'~ animal; 1°. une partie spongieuse servant à filtrer certaines humeurs du corps. 2°. Une tumeur accidentelle, qui se forme en quelque partie du corps. Glandule, petite glande; Glanduleux, composé de glandes. "Les mamelles sont des corps glanduleux.

Traductions

glande

Drüse, Schilddrüseklier, (opgezette) lymfklierglandבלוטה (נ), בַּלּוּטָהklierglàndulaαδέναςglandoglándulakelenjarkjertelkörtelghiandola, glandolaغُدَّةžlázakirtelrauhanenžlijezdagruczołglândulaжелезаต่อมbezetuyếnжлеза (glɑ̃d)
nom féminin
partie dans le corps qui produit dessubstances

glande

[glɑ̃d] nfgland