glane

GLANE

(gla-n') s. f.
Poignée d'épis ramassés dans les champs après l'enlèvement des gerbes. Une grosse glane. Droit de glaner dans un champ. Fig. Il y a encore champ, beau champ, pour faire glane, il reste encore pour les autres assez de travail ou de profit à faire dans une affaire, dans une science, etc.
Par extension, poires groupées en bouquet sur une branche.
Glane ou torche, nom donné à un petit faisceau de brins de paille liés ensemble ou tordus pour servir de soutien à quelque chose, [LEGOARANT, ]
Glane d'oignons, plusieurs oignons attachés à une glane de paille.
Au-dessous, une espèce d'armoire ; à côté de l'armoire, une glane d'oignons suspendue [DIDEROT, Salon de 1765, Œuv. t. XIII, p. 198, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Sire Ysengrin, dont ne sez-tu Com il nos est bien avenu ? Ce est Renart, Belins et l'Asne, Ces avons-nos en nostre glane [puissance], Or te pues vengier de ton pié [, Ren. 13324]
  • XIVe s.
    Icelle Mabile avoit emblé et fait ses glennes en temps d'aoust [DU CANGE, glana.]
  • XVe s.
    Ainsi que le suppliant batoit un peu de glaines ou gerbes de blé [DU CANGE, glana.]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. GLANER ; norm. lianne ; Berry, glene ; génev. glenne.

glane

GLANE. n. f. Poignée d'épis que l'on ramasse dans le champ après que le blé en a été emporté, ou que les gerbes sont liées, ou Action de ramasser ces épis. Obtenir le droit de glane, ou elliptiquement la glane. Cette femme a fait plusieurs glanes dans ce champ.

Par extension, il se dit aussi de Plusieurs petites poires qui sont rangées les unes à côté des autres sur une même branche, et de Plusieurs oignons disposés en chapelet sur une torche ou corde de paille. Acheter une glane d'oignons.

glane

Glane, f. penac. Est l'espi que les povres vont ramassant apres les lieurs de gerbes en temps de moissons, et en pluriel Glanes, les espis qui demeurent par nonchaloir sur le champ moissonné, apres les gerbes liées: ains plustost les espis que Dieu a defendu enlever, et commandé laisser à recueillir au pelerin, à la vefve, et au povre. Levit. ch. 14. et 25. Deut. ch. 24. Spicae pauperibus ad legendum relictae, Spicilegium.

glane


GLANE, GLANER, GLANEUR, GLANûRE. Voy. GLANAGE.

Traductions

glane

Ährenbüschel