gloser

(Mot repris de glosez)

gloser

v.t.
Éclaircir un texte par une glose, un commentaire : Gloser un passage de la Bible annoter, commenter
v.t. ind.
(sur)Sout. Faire des commentaires malveillants sur qqn, qqch ; critiquer : Il glose continuellement sur tout le monde.

gloser


Participe passé: glosé
Gérondif: glosant

Indicatif présent
je glose
tu gloses
il/elle glose
nous glosons
vous glosez
ils/elles glosent
Passé simple
je glosai
tu glosas
il/elle glosa
nous glosâmes
vous glosâtes
ils/elles glosèrent
Imparfait
je glosais
tu glosais
il/elle glosait
nous glosions
vous glosiez
ils/elles glosaient
Futur
je gloserai
tu gloseras
il/elle glosera
nous gloserons
vous gloserez
ils/elles gloseront
Conditionnel présent
je gloserais
tu gloserais
il/elle gloserait
nous gloserions
vous gloseriez
ils/elles gloseraient
Subjonctif imparfait
je glosasse
tu glosasses
il/elle glosât
nous glosassions
vous glosassiez
ils/elles glosassent
Subjonctif présent
je glose
tu gloses
il/elle glose
nous glosions
vous glosiez
ils/elles glosent
Impératif
glose (tu)
glosons (nous)
glosez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais glosé
tu avais glosé
il/elle avait glosé
nous avions glosé
vous aviez glosé
ils/elles avaient glosé
Futur antérieur
j'aurai glosé
tu auras glosé
il/elle aura glosé
nous aurons glosé
vous aurez glosé
ils/elles auront glosé
Passé composé
j'ai glosé
tu as glosé
il/elle a glosé
nous avons glosé
vous avez glosé
ils/elles ont glosé
Conditionnel passé
j'aurais glosé
tu aurais glosé
il/elle aurait glosé
nous aurions glosé
vous auriez glosé
ils/elles auraient glosé
Passé antérieur
j'eus glosé
tu eus glosé
il/elle eut glosé
nous eûmes glosé
vous eûtes glosé
ils/elles eurent glosé
Subjonctif passé
j'aie glosé
tu aies glosé
il/elle ait glosé
nous ayons glosé
vous ayez glosé
ils/elles aient glosé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse glosé
tu eusses glosé
il/elle eût glosé
nous eussions glosé
vous eussiez glosé
ils/elles eussent glosé

GLOSER

(glô-zé) v. a.
Commenter par gloses. Les auteurs qui ont glosé la Bible.
Fig. Critiquer, censurer.
Sans gloser les humeurs de dame Frédégonde [RÉGNIER, Sat. IV]
Quoi ! pour un maigre auteur que je glose en passant [BOILEAU, Sat. IX]
V. n. Donner une glose.
Qu'ont fait ces commentateurs et ces glossateurs, surtout ceux qui ont glosé sur les lois, qu'ont-ils fait ordinairement, sinon de charger les marges des livres de leurs imaginations, qui ne font le plus souvent qu'embrouiller le texte ? [BOSSUET, Exp. doct. cathol. Avert.]
Fig. Gloser sur l'Évangile, être madré, fûté.
Au temps que le sexe vivait Dans l'ignorance et ne savait Gloser encor sur l'Évangile, Temps à coter fort difficile [LA FONT., Cord.]
Parler d'une façon désapprobative.
Car chacun taille, rogne et glose sur mes vers [RÉGNIER, Sat. XI]
Sur notre honneur enfin aucun mortel ne glose [HAUTEROCHE, Bourg. de qualité, II, 6]
Glosa sur l'éléphant, dit qu'on pourrait encor Ajouter à sa queue, ôter à ses oreilles [LA FONT., Fabl. I, 7]
Et prend droit de gloser sur tous tant que nous sommes [MOL., Tart. I, 2]
Oui-da, l'état de veuve est une douce chose, On a plusieurs amants sans que personne en glose [REGNARD, le Bal, sc. 3]
Sachez, quoiqu'on en glose, Qu'un travers est, madame, une fort bonne chose [LANOUE, Coquette corr. III, 5]
Certain cafard, jadis jésuite, Ose gloser sur ma conduite [VOLT., Poésies mêlées, 63]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Cest example chi t'ai monstré, Mais ne l'ai encor pas glosé [GUI DE CAMBRAI, Barl. et Jos. p. 72]
    Je n'i voi, ne n'i sai nul autre enten dement, Ne la sainte escripture ne le glose autrement [J. DE MEUNG, Tr. 36]
  • XIVe s.
    Et avecques ce elle veult et aide à les [lois] entendre, interpreter ou gloser, et aussy à les corriger ou muer [ORESME, Eth. Prol.]
    Et laidement en iert [était] repris Partout ù cius [ce] fais iert repris [redit] ; Cascuns pour ce fait moult gloza [J. DE CONDET, p. 14]
  • XVe s.
    Plusieurs chevaliers et escuyers qui là estoient circonstans noterent et glosserent ces paroles [FROISS., II, III, 12]
    J'ouyz un bruit qu'on demenoit, Dont incontinent je glosay [je conclus] Que c'estoit monsieur qui venoit [COQUILLART, p. 147]
    D'autre part, frans à femme franche Ne puet [peut] batre blef sur la granche, à gloser honourablement [pour me servir de termes honnêtes], Qu'ambdeux [que tous deux] ne pechent mortelment [E. DESCH., Poésies mss. f° 433]
  • XVIe s.
    Les fines gens remarquent plus de choses, mais ils les glosent [MONT., I, 233]
    J'entends que la matiere se distingue, sans me gloser moy mesme [ID., IV, 137]

ÉTYMOLOGIE

  • Glose ; provenç. glozar ; espagn. glosar ; portug. glossar ; ital. glosare.

gloser

GLOSER. v. tr. Expliquer par une glose. Bible glosée. Il est vieux.

Il signifie aussi, figurément et familièrement, Critiquer, censurer. Que trouvez-vous à gloser là-dessus? ou plus souvent, intransitivement. Vous glosez sur tout. Il n'y a point à gloser sur sa conduite. On en glose partout.

Synonymes et Contraires

gloser

verbe transitif gloser
Éclaircir un texte par une glose.

gloser

verbe transitif indirect gloser
Faire une critique sur.
Traductions

gloser

הנהיר (הפעיל), הסביר (הפעיל)

gloser

brillo

gloser

Glanz

gloser

glans

gloser

połysk

gloser

гланц

gloser

光泽

gloser

光澤

gloser

광택

gloser

[gloze] vi
gloser sur qch → to hold forth on sth