goëland

GOËLAND

(go-è-lan) s. m.
Oiseau de mer, espèce de grande mouette, appartenant au genre larus, de Linné, qui contient les mouettes.
Les goëlands se tiennent en troupes sur les rivages de la mer ; souvent on les voit couvrir de leur multitude les écueils et les falaises qu'ils font retentir de leurs cris importuns et sur lesquels ils semblent fourmiller [BUFF., Ois. t. XVI, p. 177]
Goëland brun, le lare frontal (palmipèdes), dit cordonnier par les navigateurs.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il y a un genre d'oiseaux qui sont blancs et grands comme pigeons, que l'on appelle goilants, qui au temps des tempestes se sçavent retirer es eaux douces [PALISSY, 273]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-breton, gwélan ; kimry, gwylan ; kimry du IXe siècle, guilan ; gaélique, foilenn ; probablement du bas-breton gwela, pleurer, à cause de son cri plaintif.