goûté, ée

GOÛTÉ, ÉE1

(gou-té, tée) part. passé de goûter
Apprécié par le goût. Du vin goûté par un connaisseur.
Trouvé bon, agréable.
La vie contemplative a été goûtée [BOSSUET, Hist. II, 7]
Il n'y a point eu de livres plus généralement estimés et goûtés que ceux de Josèphe ; la traduction en notre langue en parut dans un temps où, faute de meilleures lectures, les romans étaient entre les mains de tout le monde ; elle contribua beaucoup à faire tomber ce mauvais goût [ROLLIN, Hist. anc. liv. XXV, ch. 2, art. 1, § 2]
Qui trouve accueil et affection, en parlant des personnes.
Ce prince de Brunswick a été ici fort goûté et fort fêté de tout le monde, et il le mérite [D'ALEMBERT, Lettre à Voltaire, 23 juin 1766]