gobelet

(Mot repris de gobelets)

gobelet

n.m. [ anc. fr. gobel, du gaul. ]
1. Récipient pour boire, généralement sans pied et sans anse ; son contenu : Remplis les gobelets timbale
2. Cornet en forme de tronc de cône, servant à lancer les dés ou à faire des tours de prestidigitation.

GOBELET

(ge-be-lè ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des go-be-lè-z argentés ; gobelets rime avec traits, succès, paix, etc.) s. m.
Vase à boire, rond et sans anse, ordinairement sans pied.
Il me donna pour récompense Un beau gobelet de faïence, Un jeu de quilles et son sac, Un gros rouleau de son tabac [SCARR., Virg. VIII]
Il s'en fallut peu que des Mélitus et des Anitus ne présentassent un gobelet de ciguë à votre ami [Helvétius] [VOLT., Lett. Gallitzin, 19 juin 1773]
Hausser le gobelet, boire beaucoup, vider les pots.
Qui se vante de son courage Lorsqu'il hausse le gobelet, [, Parnasse des Muses, dans LE ROUX, Dict. comique]
Fig.
Jouer des gobelets, employer le poison [NAUDÉ, Des coups d'État, t. II. p. 417, dans LACURNE]
Ce que tient un gobelet.
Mlle Duménil aimait le vin, elle avait coutume d'en boire un gobelet dans les entr'actes, mais avec assez d'eau pour ne pas s'enivrer [MARMONTEL, Mém. IV]
Autrefois, dans la maison du roi, office qui avait en charge le linge, le pain, le vin et le fruit qu'on devait servir au roi. Le gobelet était le premier des sept offices.
Milord Taff lui servait [au roi d'Angleterre] d'écuyer de cuisine et de chef de gobelet [RETZ, III, 106]
Le père Tout-à-tous l'introduisit chez la femme d'un officier du gobelet [VOLT., Ingénu, XII]
Servez, disais-je, à messieurs de la bouche, Versez, versez, messieurs du gobelet [BÉRANG., Damoclès.]
Le gobelet, les officiers préposés à ce service. Le gobelet a reçu ordre de faire telle chose.
Sorte de vase à l'usage des escamoteurs, fait ordinairement de fer-blanc ; le dessous en est concave ; les gobelets des escamoteurs sont coniques ou en troncs de cône, de manière à s'emboîter les uns dans les autres.
Sait bien jouer des gobelets, Faire comédie et ballets [SCARRON, Virg. I]
Tous les hommes.... ont été contenus de père en fils comme des gobelets renfermés les uns dans les autres [BERN. DE ST-P., Préamb. Ch. ind.]
Un joueur de gobelets, un escamoteur, celui qui sait jouer des gobelets.
Il y a parmi la mascarade une joueuse de gobelets, qui chante, qui danse, qui fait des tours [DANCOURT, Gal. jardinier, 22]
Quand elle vit les diableries des joueurs de gobelets [SÉV., 522]
Fig. Un joueur de gobelets, un fourbe, un homme qui ne cherche qu'à tromper.
Je conçois bien que tant de joueurs de gobelets ont voulu se faire payer en argent et en honneurs ; on ne tromperait pas, dit-on, s'il n'y avait rien à gagner [VOLT., Lett. chin. 4]
On dit dans un sens analogue : jouer des gobelets.
Terme de pharmacie. Gobelet de gaïac, gobelet fait avec le bois de gaïac, dans lequel on laisse pendant une nuit de l'eau froide qui se charge légèrement des principes du bois et qu'on fait boire dans diverses affections chroniques. Gobelet émétique, vase en forme de gobelet, composé d'antimoine émétique, et dans lequel on laissait séjourner du vin blanc, qui y acquérait une vertu émétique.
Terme d'artificier. Enveloppe de fusée.
Terme de botanique. Se dit de fleurs qui ont la forme d'un godet.
Terme d'horticulture. Disposition des arbres fruitiers qui ne diffère des buissons que parce que le bas est intérieurement aussi large que le haut.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    El mois de moy [mai] prenez veroine [véronique], triblez [pilez], et si bevez del jus plein gubulet [, Ms. St Jean]
  • XIVe s.
    Pour rappareiller un gobelet d'or, pour monseigneur d'Anjou, lequel gobelet estoit fait en maniere d'un tonnel et est assis sur un trepié de trois chiennes ; pour y mectre x perles, et IV esmeraudes et ij rubis [DE LABORDE, Émaux, p. 331]
    Pour un gobelet de cristal, à une anse sur le couvercle, à pierrerie [ID., ib.]
    Une pille de gobelets de fou [hêtre], où il en a dix en un estuy de fust [ID., ib. p. 332]
  • XVIe s.
    Le gobelet du gland [COTGRAVE, ]
    Le gobelet d'une rose [ID., ]
    Jouer des gobelets [dérober, prendre] [ID., ]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, goubelet : bourguig. gôbelle, petit vase ; provenç. gobelet ; espagn. cubilete ; diminutif du bas-latin gubellus, qui lui-même est un diminutif de cupa, tonneau (voy. CUVE).

gobelet

GOBELET. n. m. Vase à boire, rond, sans anse, et ordinairement sans pied, moins large et plus haut qu'une tasse. Gobelet d'or, d'argent, etc.

Il désignait autrefois le Lieu où l'on fournissait le pain, le vin et le fruit pour la bouche du roi et aussi l'Ensemble des officiers chargés de cet office.

Il se dit aussi d'Ustensiles en forme de gobelets à boire, et ordinairement de fer-blanc, dont le dessous est concave, et qui servent aux escamoteurs pour faire leurs tours. Faire passer une muscade sous un gobelet. Joueur de gobelets.

gobelet

Gobelet, Calix calicis, Acetabulum. B. kupéllon, id est, poculum. Hinc. Gobelet, Quasi, Coupelet.

Une sorte de vaisseau à boire, comme un gobelet, Modiolus.

Un petit gobelet, Caliculus.

En forme de gobelet, Caliculatim.

Le gobelet du gland, Calix glandis.

Gobelets et autres petits vaisseaux dont usent les enchanteurs et joüeurs de passe passe, Acetabula.

Une herbe qu'on appelle Gobelets ou bassinets, Ranunculus.

Traductions

gobelet

beaker, mug, goblet, tumblerכוז (ז), כוס (נ ), כוס מעבדה (ז), ספל (ז), כּוֹס, סֵפֶלbeker, mokBechercubiletecalice, ciotola, nappo, tazzaЧашаถ้วย (gɔblɛ)
nom masculin
verre pour boire gobelet de café

gobelet

[gɔblɛ] nm (en métal)cup; (en plastique)beaker; (à dés)cup