godronné, ée


Recherches associées à godronné, ée: godronner

GODRONNÉ, ÉE

(go-dro-né, née) part. passé de godronner
Garni de moulures.
De la belle vaisselle toute neuve, toute godronnée, au fruit [SÉV., 595]
Cet argent fin, ciselé, godronné, En plat, en vase, en soucoupe tourné [VOLT., Apol. du luxe.]
Terme de botanique. Feuille godronnée, feuille dont les bords présentent des espèces de festons séparés par des sinuosités profondes.
Terme d'anatomie. Canal godronné, espace qui se trouve dans l'œil entre le corps vitré et le corps ciliaire, et qui embrasse toute la circonférence du cristallin.
Qui est plissé en godron.
Les sénateurs de la ville, vêtus de cérémonie avec leurs toques de velours, leurs courtes robes de damas et leurs fraises godronnées, vinrent saluer la reine [LE LABOUREUR, Voyage de la reine de Pologne, p. 103, dans LACURNE, au mot gaudronné.]