godronner

(Mot repris de godronnés)

godronner


Participe passé: godronné
Gérondif: godronnant

Indicatif présent
je godronne
tu godronnes
il/elle godronne
nous godronnons
vous godronnez
ils/elles godronnent
Passé simple
je godronnai
tu godronnas
il/elle godronna
nous godronnâmes
vous godronnâtes
ils/elles godronnèrent
Imparfait
je godronnais
tu godronnais
il/elle godronnait
nous godronnions
vous godronniez
ils/elles godronnaient
Futur
je godronnerai
tu godronneras
il/elle godronnera
nous godronnerons
vous godronnerez
ils/elles godronneront
Conditionnel présent
je godronnerais
tu godronnerais
il/elle godronnerait
nous godronnerions
vous godronneriez
ils/elles godronneraient
Subjonctif imparfait
je godronnasse
tu godronnasses
il/elle godronnât
nous godronnassions
vous godronnassiez
ils/elles godronnassent
Subjonctif présent
je godronne
tu godronnes
il/elle godronne
nous godronnions
vous godronniez
ils/elles godronnent
Impératif
godronne (tu)
godronnons (nous)
godronnez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais godronné
tu avais godronné
il/elle avait godronné
nous avions godronné
vous aviez godronné
ils/elles avaient godronné
Futur antérieur
j'aurai godronné
tu auras godronné
il/elle aura godronné
nous aurons godronné
vous aurez godronné
ils/elles auront godronné
Passé composé
j'ai godronné
tu as godronné
il/elle a godronné
nous avons godronné
vous avez godronné
ils/elles ont godronné
Conditionnel passé
j'aurais godronné
tu aurais godronné
il/elle aurait godronné
nous aurions godronné
vous auriez godronné
ils/elles auraient godronné
Passé antérieur
j'eus godronné
tu eus godronné
il/elle eut godronné
nous eûmes godronné
vous eûtes godronné
ils/elles eurent godronné
Subjonctif passé
j'aie godronné
tu aies godronné
il/elle ait godronné
nous ayons godronné
vous ayez godronné
ils/elles aient godronné
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse godronné
tu eusses godronné
il/elle eût godronné
nous eussions godronné
vous eussiez godronné
ils/elles eussent godronné

GODRONNER

(go-dro-né) v. a.
Faire des godrons. Godronner de la vaisselle. Godronner du linge.
Tourner les têtes des épingles sur les moules à l'aide du rouet.
Faire autour de la tête plate d'une vis de petites entailles empêchant que la vis ne glisse dans les doigts quand on la serre ou desserre.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Six hanaps plains, dorez par dedans et goderonnez par dehors ; laquelle goderoneure estoit dorée et blanche [, Vente des meubles de J. Cœur, dans J. Cœur, par CLÉMENT, t. II, p. 179]
  • XVIe s.
    Il y en a de grandes [citrouilles], de petites, de goderonnées, ressemblantes à citrons et poncires, diversement colorées [O. DE SERRES, 547]
    La plus grande finesse qui soit en ce monde est aller rondement en besongne, parler son vrai patois et naturel langage, sans le pourfiler et damasquiner, comme font nos refraisez et gaudronnez de ce jour [, Contes d'Eutrapel, p. 190, dans LACURNE]
    Il avoit une fraise empesée et godronnée à gros godrons, au bout de laquelle il y avoit de belle et grande dentelle, les manchettes estoient godronnées de mesme [DE LABORDE, Émaux, p. 322]
    Heliodorus, ce bon evesque de Tricca, aima mieulx perdre la dignité d'une prélature si venerable que de perdre sa fille [un roman, les Éthiopiques] ; fille qui dure encores bien gentille, mais à l'adventure pourtant un peu trop curieusement et mollement goderonnée pour fille ecclesiastique et sacerdotale [MONT., II, 89]

ÉTYMOLOGIE

  • Godron.

godronner

GODRONNER. v. tr. T. d'Arts. Border de godrons. Godronner de la vaisselle d'argent. Godronner une coiffure.

En termes de Botanique, Feuille godronnée, Feuille dont les bords sont plissés naturellement.