gourdé

gourde

GOURDE. n. f. Calebasse, courge séchée et vidée, dont les indigènes de certains pays, les pèlerins, etc., se servent pour porter de l'eau, du vin ou quelque autre boisson.

Il se dit, par extension, d'une Bouteille clissée ou protégée que les soldats, les voyageurs, les chasseurs, les écoliers emportent avec eux.

Il se dit figurément d'une Personne sotte et embarrassée. Quelle gourde! Il est très familier.

gourde


GOURDE, adj. et s. f. Engourdie. "Avoir les mains gourdes. Fig. Famil. "Ce filou n'a pas les mains gourdes. * Richelet dit n'avoir pas les piés gourds, être prêt à courir. On ne le dit que des mains. — S. f. Calebasse, dont les soldats, les pélerins, les mendians se servent pour porter de l'eau ou du vin.