gourdin

gourdin

n.m. [ de l'it. cordino, petite corde ]
Bâton gros et court servant à frapper : Il a reçu des coups de gourdin massue, matraque

gourdin

(guʀdɛ̃)
nom masculin
gros bâton pour frapper un coup de gourdin

GOURDIN

(gour-din) s. m.
Gros bâton court.
Il a pris un gourdin d'une taille.... ah ! l'épaule ! [HAUTEROCHE, Nobles de province, III, 6]

ÉTYMOLOGIE

  • Gourd, dans le sens de gros, épais. Gordin se trouve comme dérivé de gourd : XVe s.
    Icelluy Boyn commença à desmentir le suppliant et l'appela villain gordin [DU CANGE, gurdus]
    Scheler le tire de l'italien cordino, corde pour châtier les forçats ; mais l'existence de gordin dans l'ancien français paraît décider en faveur de gourd. Le patois lorrain a conservé gourdin, gourdine, au sens injurieux qu'il a ci-dessus (quelques personnes se figurent à tort que c'est une prononciation corrompue de gredin) : Il a tué son frère ; ah ! le gourdin !

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • GOURDIN. Ajoutez :
  • Voix de gourdin, s'est dit de la voix d'un homme parlant comme s'il distribuait des coups de bâton.
    On le voit [Duclos], on l'entend gardant jusque dans les salons cette voix de gourdin qu'il tenait de sa première hantise dans les cafés, [STE-BEUVE, Causeries du lundi (article sur Grimm, qui, le premier, avait parlé de cette voix de gourdin de Duclos)]

REMARQUE

  • Gourdin se trouve comme nom propre dès le commencement du XIIIe siècle :
    Ansiaus Gourdins de Belesportes, [, Charte du Vermandois, dans Biblioth. des chartes, 1874, t. XXXV, p. 443]

gourdin

GOURDIN. n. m. Gros bâton. Des coups de gourdin. S'armer d'un gourdin. Assommer quelqu'un avec un gourdin.

gourdin


GOURDIN, s. m. [Gour-dein.] Grôs bâton court, des coups de gourdin. Il est populaire.

Synonymes et Contraires

gourdin

nom masculin gourdin
Bâton gros et court.
Traductions

gourdin

knuppel

gourdin

Prügel

gourdin

Клуб

gourdin

俱樂部

gourdin

클럽

gourdin

สโมสร

gourdin

[guʀdɛ̃] nmclub, bludgeon [guʀe] vpr/vi
se gourer → to boob