gourgandine

gourgandine

n.f. [ mot dialect., de gourer et gandin ]
Fam., vx Femme dévergondée.

GOURGANDINE

(gour-gan-di-n') s. f.
Terme très familier. Femme de mauvaise vie, coureuse.
Sorte d'habit de femme à la mode en 1694, qui consistait en un corset ouvert par devant et laissant voir la chemise.
Enfin la gourgandine est un riche corset, Entr'ouvert par devant à l'aide d'un lacet ; Et, comme il rend la taille et moins belle et moins fine, On a cru lui devoir le nom de gourgandine [BOURSAULT, Mots à la mode, sc. 15]
Coquille du genre Vénus, la Vénus flexueuse, bivalve.

ÉTYMOLOGIE

  • Origine inconnue. Lehéricher, s'appuyant sur ce passage de la Muse normande : Pour s'en aller gourgandir sur ces riaux, le tire de gore, prostituée, et gaudir, réjouir (Hist. et Gloss. du normand, p. 381). Le passage de Boursault prouve que gourgandine, vêtement, a été dit d'après gourgandine, femme.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • GOURGANDINE. - ÉTYM. Ajoutez : M. Pihan cite le persan gourgandjé, prostituée, libertine, comme origine de gourgandine ; mais comment ce mot persan aurait-il pu venir en notre langue dans le courant du XVIIe siècle ? Il vaut donc mieux s'en tenir à l'opinion de M. Lehéricher, laquelle s'appuie sur un fait, le verbe normand gourgandir.

gourgandine

GOURGANDINE. n. f. Coureuse, femme de mauvaise vie. Il est familier.

gourgandine


GOURGANDINE, s. f. Femme de mauvaise vie. St. famil.