gouvernante

gouvernante

n.f.
1. Femme à laquelle est confiée l'éducation d'un ou de plusieurs enfants.
2. Anc. Femme qui s'occupait du ménage, de la maison d'un homme seul.

gouvernante

(guvɛʀnɑ̃t)
nom féminin
femme qui s'occupe des enfants ou du ménage la gouvernante d'une maison

GOUVERNANTE

(gou-vèr-nan-t') s. f.
Femme d'un gouverneur de province, de place.
Il y est très souvent question de Mme la gouvernante de Provence, c'est ainsi que M. de Chaulnes vous nomme [SÉV., 76]
Femme qui a le gouvernement d'une province, d'une ville. Plusieurs princesses de la maison d'Autriche ont été gouvernantes des Pays-Bas.
Femme à qui l'on confie l'éducation d'un ou de plusieurs enfants.
Ne reconnaîtriez-vous pas dans ce portrait que je viens de faire, tous les traits d'une dame illustre, capable de former l'esprit et le cœur des enfants du plus grand monarque du monde, de leur inspirer des paroles et des pensées dignes de leur rang et de leur naissance, d'imprimer dans leurs âmes encore tendres ces sentiments élevés qui distinguent les âmes royales des âmes du commun, de leur apprendre l'art de se faire aimer de leurs sujets avant qu'ils sachent se faire craindre de leurs ennemis, de soutenir la gloire et l'espérance d'un grand royaume ; en un mot d'être gouvernante d'un dauphin de France ? [FLÉCH., Mme de Montausier.]
Souvent une mère qui passe sa vie au jeu, à la comédie et dans des conversations indécentes, se plaint d'un ton grave qu'elle ne peut pas trouver une gouvernante capable d'élever ses filles [FÉN., Éducat. filles, ch. 13]
Sous-gouvernante, femme placée sous une gouvernante pour l'aider.
Votre prince a de très bonnes sous-gouvernantes et un fort bon médecin [MAINTENON, Lett. à Mme de Ventadour, 20 avril 1712]
Dame chargée, à la cour, de la conduite de certaines jeunes filles ou jeunes dames.
Mme de Maintenon se contenta de demander pour son amie la marquise de Montchevreuil la place de gouvernante des filles d'honneur, et elle l'obtint [GENLIS, Mme de Maintenon, t. II, p. 36, dans POUGENS (au mot fille).]
Femme qui a soin du ménage d'un homme seul.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Canachus, voulant donner à entendre que oisifveté, paresse, nonchaloir estoyent les gouvernantes de ruffiennerye, feit la statue de Venus assise [RAB., Pant. III, 31]

ÉTYMOLOGIE

  • Gouvernant.

gouvernante

GOUVERNANTE se dit, plus ordinairement, d'Une femme à laquelle on confie l'éducation d'un ou de plusieurs enfants. La gouvernante des enfants de France. La gouvernante de vos enfants. Cette jeune personne ne sort jamais qu'avec sa gouvernante.

Il se dit encore d'Une femme qui a soin du ménage d'un homme veuf ou d'un célibataire.

gouvernante

Gouvernante ou Gouverneresse, Moderatrix, Gubernatrix, Regina.

gouvernante


GOUVERNANTE, s. f. GOUVERNER, v. act. GOUVERNEMENT, s. m. GOUVERNEUR, s. m. [2e ê ouv. 3e é fer. au 2d, e muet au 3e: en y a le son d'an.] Gouverner, c'est, 1°. Régir, conduire avec autorité. "Il gouverna bien ses États; son Royaume. = Administrer. "Gouverner les afaires, le ménage. = V. n. Il, ou elle gouverne dans cet État, dans ce Royaume. = 2°. En parlant d'un vaisseau, le conduire: "Le Pilote qui gouvernoit ce vaisseau. = 3°. Avoir soin de... Gouverner les enfans, les malades. = "Il sait bien gouverner les chevaux: elle gouverne bien la basse-cour. = Il entend à bien gouverner le vin, à gouverner une câve. = 4°. En parlant des persones, avoir du crédit sur de l'esprit. "Je gouverne la République, disait Thémistocle, ma femme me gouverne; et ce petit garçon gouverne ma femme; c'est donc ce petit garçon, qui gouverne la République. = 5°. Se gouverner, se conduire. "Il s'est toujours gouverné sagement. "Il est encore à Paris, où j'ai fort envie de savoir comme il se gouvernera. Sév. "Cette femme, cette fille se gouverne mal. — Il me parait un peu vieux: du moins il n'est pas du beau style. Se conduire, vaut mieux, et il est plus usité.
   GOUVERNEMENT, ne s'emploie que dans le 1er sens de gouverner. Il se dit, et de la charge de Gouverneur. "Il a eu le gouvernement de Normandie; et de la ville, du pays, qui est sous le pouvoir du Gouverneur. "C'est un des grands Gouvernemens du Royaume; et de la manière de gouverner. "Son gouvernement fut dur et tyrannique; et de la constitution d'un État. "Le Gouvernement de Vénise est Aristocratique; et des Ministres qui gouvernent: il est suspect; il a déplu au Gouvernement; et enfin, de l'hôtel du Gouverneur: il est logé au gouvernement. = Pour les particuliers, gouvernement ne s'emploie que dans cette phrâse; avoir quelque chôse en son gouvernement, être chargé d'en avoir soin. "Elle a le linge, la vaisselle en son gouvernement. * Quoiqu'on dise, gouverner un malade, je doute qu'on puisse dire, si ce n'est parmi le peuple, le gouvernement d'un malade. Un anonyme s'est servi de cette locution. "On l'a choisi pour le gouvernement de votre frère. Mme. de Sévigne a dit aussi: Nous avons réussi par un bon gouvernement à le remettre dans son naturel. — L'Acad. ne met point de phrâse pareille, ni aprochante.
   GOUVERNEUR n'a que deux sens: celui qui comande dans une Province, dans une place forte, etc. et celui qui est commis à l'éducation et à l'instruction d'un jeune Prince, d'un jeune Seigneur. = Gouvernante a un emploi plus étendu. Il se dit, et de la femme du Gouverneur d'une Province, d'une place: Madame la Gouvernante; et d'une femme, qui a par elle-même le Gouvernement d'une Province. "La Gouvernante des Pays-Bas; et de celle qui a soin des enfans: "La Gouvernante des Enfans de France. "La Gouvernante de ses enfans; et de celle qui a soin du ménage d'un veuf, d'un garçon, d'un éclésiastique. "La gouvernante de M. le Curé.

Synonymes et Contraires

gouvernante

nom féminin gouvernante
Femme qui s'occupe d'enfants.
bonne d'enfant, nourrice -familier: nounou -vieux: nurse.
Traductions

gouvernante

סוכנת בית (נ), סוֹכֶנֶת בַּיִת

gouvernante

governante

gouvernante

[guvɛʀnɑ̃t] nf [maison] → housekeeper; [enfant] → governess