gouverner

(Mot repris de gouvernerions)

gouverner

v.t. [ lat. gubernare, diriger un navire ]
1. Diriger politiquement ; exercer le pouvoir exécutif : Gouverner un pays administrer, régir
2. Diriger un bateau à l'aide de son gouvernail : Gouverner un navire manœuvrer, piloter
3. En Suisse, s'occuper du bétail.
4. En grammaire, imposer tel cas de déclinaison ou tel mode de conjugaison : Préposition qui gouverne l'ablatif, en latin régir

gouverner


Participe passé: gouverné
Gérondif: gouvernant

Indicatif présent
je gouverne
tu gouvernes
il/elle gouverne
nous gouvernons
vous gouvernez
ils/elles gouvernent
Passé simple
je gouvernai
tu gouvernas
il/elle gouverna
nous gouvernâmes
vous gouvernâtes
ils/elles gouvernèrent
Imparfait
je gouvernais
tu gouvernais
il/elle gouvernait
nous gouvernions
vous gouverniez
ils/elles gouvernaient
Futur
je gouvernerai
tu gouverneras
il/elle gouvernera
nous gouvernerons
vous gouvernerez
ils/elles gouverneront
Conditionnel présent
je gouvernerais
tu gouvernerais
il/elle gouvernerait
nous gouvernerions
vous gouverneriez
ils/elles gouverneraient
Subjonctif imparfait
je gouvernasse
tu gouvernasses
il/elle gouvernât
nous gouvernassions
vous gouvernassiez
ils/elles gouvernassent
Subjonctif présent
je gouverne
tu gouvernes
il/elle gouverne
nous gouvernions
vous gouverniez
ils/elles gouvernent
Impératif
gouverne (tu)
gouvernons (nous)
gouvernez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais gouverné
tu avais gouverné
il/elle avait gouverné
nous avions gouverné
vous aviez gouverné
ils/elles avaient gouverné
Futur antérieur
j'aurai gouverné
tu auras gouverné
il/elle aura gouverné
nous aurons gouverné
vous aurez gouverné
ils/elles auront gouverné
Passé composé
j'ai gouverné
tu as gouverné
il/elle a gouverné
nous avons gouverné
vous avez gouverné
ils/elles ont gouverné
Conditionnel passé
j'aurais gouverné
tu aurais gouverné
il/elle aurait gouverné
nous aurions gouverné
vous auriez gouverné
ils/elles auraient gouverné
Passé antérieur
j'eus gouverné
tu eus gouverné
il/elle eut gouverné
nous eûmes gouverné
vous eûtes gouverné
ils/elles eurent gouverné
Subjonctif passé
j'aie gouverné
tu aies gouverné
il/elle ait gouverné
nous ayons gouverné
vous ayez gouverné
ils/elles aient gouverné
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse gouverné
tu eusses gouverné
il/elle eût gouverné
nous eussions gouverné
vous eussiez gouverné
ils/elles eussent gouverné

GOUVERNER

(gou-vèr-né) v. a.
Diriger avec le gouvernail (ce qui est le sens étymologique).
On ne choisit pas pour gouverner un vaisseau celui des voyageurs qui est de meilleure maison [PASCAL, Pensées, art. v, 10, édit. LAHURE, 1860]
Absolument. Ce pilote gouverne bien, gouverne mal.
Où va-t-il ? il gouverne au berceau du soleil [vers l'Orient] [LAMART., Harold, 10]
Gouverner à la lame, fuir vent arrière par un très gros temps pour éviter de recevoir des lames. Gouverner sur son ancre. sur sa bouée, se dit lorsqu'étant au mouillage dans une rivière, l'action irrégulière du courant fait faire au navire de grandes embardées. Gouverner à telle aire, à tel vent, courir sur cette aire de vent. Gouverner où est le cap, se maintenir dans la route que l'on suit actuellement. Gouverner à barre franche, gouverner à la roue, suivant qu'on manœuvre le gouvernail avec une simple barre ou avec une roue. Fig. et familièrement. C'est lui qui gouverne la barque, c'est lui qui a la direction de l'entreprise, de l'affaire. Bien gouverner sa barque, conduire sagement sa fortune.
Par extension, diriger, conduire. On n'est point encore parvenu à gouverner les aérostats. Ce cocher ne sait pas gouverner ses chevaux.
On s'aperçut d'abord à la manière dont Itobad gouvernait son cheval que ce n'était pas à un homme comme lui que le ciel réservait le sceptre de Babylone [VOLT., Zadig, 19]
Fig.
Il semblait à son gré gouverner le tonnerre [RAC., Esth. III, 9]
Fig. Régir, conduire avec autorité. C'est au père à gouverner ses enfants.
Prétendrais-tu nous gouverner encor, Ne sachant pas te conduire toi-même ? [LA FONT., Fabl. VI, 6]
La reine obtint aux catholiques le bonheur singulier d'être gouvernés sucessivement par trois nonces apostoliques [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Je ne vois rien de plus remarquable que le jugement si réglé avec lequel elle [une abbesse] a gouverné les dames qui lui étaient confiées [ID., Yol. de Monterby.]
Qu'aux larmes, au travail le peuple est condamné, Et d'un sceptre de fer veut être gouverné [RAC., Athal. IV, 3]
Dans les mains des Persans jeune enfant apporté, Je gouverne l'empire où je fus acheté [ID., Esth. II, 1]
Pendant que Rome ne domina que dans l'Italie, les peuples furent gouvernés comme des confédérés : on suivait les lois de chaque république [MONTESQ., Esp. XI, 19]
Que les peuples vaincus gouvernent les vainqueurs [VOLT., Orphel. v, 6]
Quelle est donc la destinée du genre humain ? presque nul grand peuple n'est gouverné par lui-même [ID., Dict. phil. Gouvern. § 2]
Un aigle gouvernait les oiseaux de tout le pays d'Ornithie ; il est vrai qu'il n'avait d'autre droit que celui de son bec et de ses serres ; mais enfin, après avoir pourvu à ses repas et à ses plaisirs, il gouverna aussi bien qu'aucun autre oiseau de proie [ID., ib. § 4]
Absolument. Le roi règne et ne gouverne pas, dans le régime parlementaire.
Eux qui, pour gouverner, sont les premiers des hommes [CORN., Nicom. v, 1]
Le lion, pour bien gouverner, Voulant apprendre la morale, Se fit un beau jour amener Le singe, maître ès arts chez la gent animale [LA FONT., Fabl. XI, 5]
Il y a peu de règles générales et de mesures certaines pour bien gouverner : l'on suit le temps et les conjonctures, et cela roule sur la prudence et sur les vues de ceux qui règnent [LA BRUY., X.]
Une liberté modérée par la seule autorité des lois, dont ceux qui gouvernent ne devraient être que les simples défenseurs [FÉN., Dial. des morts anc. dial. 16]
De leurs voisins soumis heureux législateurs, Gouvernant sans conquête, et régnant par les mœurs [VOLT., Orph. IV, 2]
Il faut que le plaisir de gouverner soit bien grand, puisque tant de gens veulent s'en mêler [ID., Dict. phil. Gouvern. § 1]
La force de ceux qui gouvernent n'est réellement que la force de ceux qui se laissent gouverner [RAYNAL, Hist. phil. XVIII, 39]
Trop gouverner, se dit d'un gouvernement qui se mêle de toute chose et laisse peu ou point d'initiative aux gouvernés.
Instruits par l'expérience comme nous le sommes, que trop gouverner est le plus grand danger des gouvernements.... [MIRABEAU, Collection, t. IV, p. 324]
Il se dit de l'action de Dieu sur le monde.
Dieu, qui gouverne l'univers, n'a-t-il pas donné à de certains hommes plus de lumières, à d'autres plus de puissance ? [MONTESQ., Esp. Défense, II, 8e obj.]
Vous, dieux, qui lui laissiez le monde à gouverner [VOLT., M. de César, III, 8]
Avoir empire sur des sentiments, des passions. Gouverner ses passions.
Eh bien ! guidez mes pas, gouvernez ma furie [VOLT., Brut. IV, 3]
Avoir une grande influence sur quelqu'un, le faire agir à son gré.
Sa mère qui le gouvernait [BOSSUET, Hist. I, 10]
Il y a autant de paresse que de faiblesse à se laisser gouverner [LA BRUY., IV]
Pour gouverner quelqu'un longtemps et absolument, il faut avoir la main légère et ne lui faire sentir que le moins qu'il se peut sa dépendance [ID., ib.]
D'autres consentent d'être gouvernés par leurs amis en des choses presque indifférentes, et s'en font un droit de les gouverner à leur tour en des choses graves et de conséquence [ID., ib.]
Un homme sage ne se laisse gouverner ni ne cherche à gouverner les autres ; il veut que la raison gouverne seule et toujours [ID., ib.]
Celui qui est à la cour, à Paris, dans les provinces, qui voit agir des ministres, des magistrats, des prélats, s'il ne connaît les femmes qui les gouvernent, est comme un homme qui voit bien une machine qui joue, mais qui n'en connaît point les ressorts [MONTESQ., Lett. pers. 107]
Absolument.
Il a reçu du ciel certaine bonté d'âme Qui le soumet d'abord à ce que veut sa femme ; C'est elle qui gouverne ; et, d'un ton absolu, Elle dicte pour loi ce qu'elle a résolu [MOL., Fem. sav. I, 3]
Se dit des choses qui nous commandent, auxquelles nous obéissons.
Faites donc en sorte que mon souvenir vous gouverne, comme le vôtre me gouverne [SÉV., 422]
Il savait que l'amour et les plaisirs gouvernaient un maître qu'il gouvernait à l'exclusion du chancelier [HAMILT., Gramm. 8]
L'opinion gouverne le monde, et les philosophes à la longue gouvernent l'opinion des hommes [VOLT., Lett. d'Argental, 27 janv. 1766]
Administrer. C'est elle qui gouverne le ménage. Administrer avec épargne. Vous n'avez pas beaucoup de provisions, gouvernez-les bien.
Avoir soin qu'une chose soit en bon état, ne périsse pas. Gouverner le vin. Gouverner une cave.
10° Gouverner un enfant, en être le gouverneur.
Plus le prince qu'il gouvernait avait de bonté et de docilité naturelle, plus il éloignait tout ce qui pouvait le corrompre [FLÉCH., M. de Montausier.]
11° Prendre soin, en parlant d'enfants, de malades. C'est une femme qui s'entend à gouverner les enfants.
On sut que Mme la duchesse d'Arpajon avait pris la petite vérole, qu'elle n'avait jamais eue, en gouvernant sa fille qui l'a depuis un mois [DANGEAU, I, 106, 8 janv. 1685]
Laissez-moi gouverner votre santé ; vous savez combien je m'y intéresse [DANCOURT, Fête de village, III, 5]
12° Soigner, élever des animaux. Cet homme sait bien gouverner les chevaux. Gouverner une basse-cour.
13° Familièrement. Vivre en certains termes avec quelqu'un.
Comment gouvernez-vous un tel ? Dis-moi comme en ce lieu l'on gouverne les dames [CORN., Ment. I, 1]
On dit à peu près dans le même sens : Comment gouvernez-vous les plaisirs, le jeu, la fortune ?
14° Terme de grammaire. Régir. Ce verbe, cette préposition gouverne l'accusatif.
15° V. n. Obéir au gouvernail. Les deux vaisseaux ne gouvernaient plus.
Le bâtiment gouverne, lorsqu'il obéit à son gouvernail ; il gouverne bien, il gouverne mal, il gouverne comme un poisson [WILLAUMEZ, Dict. de mar. Gouvernail.]
16° Se gouverner, v. réfl. Régir ses propres affaires, en parlant d'un peuple, d'un État.
Les hommes sont très rarement dignes de se gouverner eux-mêmes [VOLT., Mœurs, 67]
Être gouverné. Une nation éclairée ne se gouverne pas comme des peuples ignorants et superstitieux.
17° Laisser prendre sur soi de l'empire par quelqu'un.
Tels se laissent gouverner jusqu'à un certain point, qui au delà sont intraitables et ne se gouvernent plus [LA BRUY., IV]
18° Tenir une conduite bonne ou mauvaise.
Ces femmes de bien qui se gouvernent mal [CORN., Ment. I, 1]
Je vis d'un air dans le monde à ne pas craindre d'être cherchée dans les peintures qu'on fait là des femmes qui se gouvernent mal [MOL., Critique, 7]
Pison y fut appelé [à cette charge] et s'y gouverna au contentement de tout le monde [PERROT D'ABLANCOURT, Tacite, 269]
Les grands se gouvernent par sentiment, âmes oisives sur lesquelles tout fait d'abord une vive impression [LA BRUY., IX.]
19° Se maîtriser.
Elle n'a pas appris de moi à se gouverner [SÉV., 262]

PROVERBE

    Il faut gouverner sa bouche selon sa bourse, c'est-à-dire il ne faut pas faire des dépenses de table au delà de sa fortune.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Tei cuvenist [il te conviendrait] helme et brunie [cuirasse] à porter, Espede ceindre cume tui altre per, E grant maisnede [mesnie, maison] douses [tu dusses] guverner, Cum fist tis pedres [ton père] e li tons parentez [, St Alexis, LXXXIII]
    Siglent à fort et nagent et guvernent [, Ch. de Rol. CLXXXVI]
  • XIIe s.
    Li rois qui nous governe est de mout grant puissance [, Ronc. p. 197]
    Dous [deux] choses a el mund par quei est guvernez, Des reis e des evesques la sainte poestez [, Th. le mart. 75]
    Ço [ce] sace bien li reis, e tu li deiz mustrer, Que cil qui puet les angles et humes guverner.... [, ib. 90]
    Mesels [lépreux] fud puis tus jurs jesque à sa mort, e mest [demeura] en unes chambres severalment des gens, e Joatha ses fiz guvernout la terre [, Rois, p. 392]
    Une estele [étoile] qui ne se muet, Qui conoistre la set et puet, Et par li se set governer, Ne puet pas esgarer en mer [WACE, Vierge Marie, p. 54]
  • XIIIe s.
    Comment la traïson il devra gouverner [conduire] [, Berte, XVII]
    [Elle ne pourrait résister à la peine] Selonc la nourreture dont elle ert [était] gouvernée [, ib. XLVI]
    Et li faites du vostre [de votre bien] si largement doner, Que ses hoirs après li s'en puisse gouverner [, ib. CXXXIX]
    Et ot en cescune esciele [troupe] connestable preudomme et gentil qui les gouvrenoit [, Chron. de Rains, p. 76]
    Totes gens qui sont guovernés par lois et par coustumes [, Liv. de just. 3]
  • XIVe s.
    Si que il [les fils de Philippe le Bel] puissent profitablement gouverner le pueple des François [H. DE MONDEVILLE, f° 3, verso.]
    Gouverne le malade o [avec] bon regime, et purge souvent melencolie [LANFRANC, f° 58]
    Ceux de Lacedemone ne conseillent pas ou ne traittent pas en leurs conseulx comme ceux de Scite se gouverneront [ORESME, Eth. 66]
  • XVe s.
    Et de ce, feurent très mal contents de ceux qui estoient autour du roy et qu'on disoit le gouverner [JUVÉNAL DES URSINS, Charles VI, 1392]
    Et haultement et en grande auctorité se gouvernoient [conduisaient] [ID., ib.]
    Jardins y a, riviere pour voler [chasser au vol], Sauvoirs [réservoirs à poissons] dedenz garenne proufitable, Vignes entour pour l'ostel gouverner [entretenir] [EUST. DESCH., Poésies mss. f° 158]
    Les dessus nommés seront tenus de trouver les despens des quevaulx et logier et gouverner [défrayer] nostre dit procureur et ses gens [DU CANGE, gubernantia.]
    Ils se gouvernerent [les Suisses] tres vaillamment en tous les lieux où ils se trouverent [COMM., I, 6]
  • XVIe s.
    Il estoit loisible aux censeurs de degrader et oster du senat un senateur qui se gouvernoit indignement [AMYOT, P. Aem. 61]
    Il receut aussi quatre-vingts vaches à laict, et des vachers pour les gouverner [ID., Pélop. 56]
    Tous ces seigneurs estans en sa chambre avec leur greffier, il [St-Valier, détenu pour un procès capital] les pria de se retirer, desirant gouverner [entretenir] à part monsieur le premier president [PASQUIER, Rech. liv. VIII, p. 707, dans LACURNE]
    Un quidam qui gouvernoit la femme de son voisin et l'alloit voir si souvent qu'à la fin le mary s'en aperçut [BOUCHET, Serées, liv. III, p. 202, dans LACURNE]
    Celuy gouverne bien mal le miel, qui n'en taste [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguign. gouvanai ; provenç. governar ; espagn. gobernar ; ital. governare ; du latin gubernare, qui vient du grec.

gouverner

GOUVERNER. v. tr. Diriger une embarcation à l'aide d'un gouvernail. Gouverner un vaisseau, une barque. On l'emploie le plus souvent absolument. Gouverner au plus près.

Par extension, il se dit de l'Embarcation elle-même. Ce bâtiment, ce bateau est désemparé : il ne gouverne plus.

Fig. et fam., C'est lui qui gouverne la barque, C'est lui qui a la conduite de l'entreprise.

Fig., Gouverner bien sa barque, Conduire bien ses affaires ou Se conduire sagement.

Gouverner à la lame, Fuir vent arrière par un gros temps, pour éviter de recevoir des lames.

Gouverner sur son ancre, se dit lorsqu'un vaisseau étant au mouillage, dans une rivière, l'action du courant lui imprime des mouvements de rotation.

Par analogie, on dit Gouverner un cheval, un attelage. Gouverner un ballon, un avion.

Par extension, GOUVERNER signifie Diriger la conduite de choses, de personnes. Dieu gouverne l'univers. Cet État, ces peuples sont bien gouvernés. C'est au père à gouverner ses enfants. Il s'est toujours gouverné sagement. Cette femme se gouverne mal. Gouverner ses passions. L'âme gouverne le corps. Il n'est pas homme à se laisser gouverner. Gouverner à son gré les volontés de quelqu'un. Gouverner les esprits. Gouverner l'opinion publique. L'opinion gouverne le monde. Les préjugés gouvernent la plupart des hommes. C'est lui qui gouverne toute la maison. Cet habile fonctionnaire s'est arrangé pour gouverner tout le ministère. C'est elle qui gouverne tout le ménage. On l'emploie souvent absolument. Les ministres gouvernent sous leur responsabilité. Gouverner avec fermeté. L'art de gouverner. Dans cette maison, c'est la femme qui gouverne.

Il se dit également du soin qu'on a qu'une chose soit en bon état, qu'elle ne périsse pas. Il s'entend à gouverner le vin, à gouverner une cave. Cette fille de ferme gouverne bien la basse-cour.

En termes de Grammaire, voyez RÉGIR.

gouverner

Gouverner, Agere, Agitare, Gubernare, Habenas moliri, Magistrare, Moderare, vel moderari, Regere, Temperare.

Mal gouverner, Abuti.

Gouverner aucun et luy faire à croire ce qu'on veut, Aliquem ad suam opinionem dirigere.

Gouverner entierement et totalement aucun, Totum hominem possidere.

Gouverner les jeunes enfans, AEtati iuuenum temperare.

Gouverner le peuple par plusieurs harangues qu'on luy fait, Populum concionibus tenere.

Gouverner une chose par raison, Dispensare.

Se gouverner à sa fantasie, Immigrare in ingenium suum.

Se gouverner honorablement en son office, Amplissime gere honores.

Se gouverner par le conseil des anciens, Maiorum natu consilio atque authoritate niti.

Se porter ou gouverner sagement, etc. Tractare se recte in munere aliquo.

Se gouverner selon le temps, Vti foro, Tempori assentiri, Seruire tempori.

Se gouverner tellement que, etc. Adhibere se ita vt, etc.

Ne se gouverner et reigler plus selon le droit, A iure discedere.

Qui se laisse gouverner à sa femme, Vxorius.

Qui sçait gouverner et conduire quelque affaire, Prudens administrandi.

Il ne sçauroit gouverner ses biens, Sufficere non sibi potest, B. ex Vlp.

Qui gouverne bien sa maison, Homo domesticis institutis clarus, B. ex Cic.

Qui gouverne bien son cas, Sui negotij bene gerens, B. ex Cicerone.

Qui ne sçait comme il se faut gouverner en seditions, Ad seditiones rudis.

Qui avec authorité et puissance de Questeur ou Preteur estoit envoyé gouverner quelque region, Proquaestor, Propraetor.

Je me gouverneray en cet affaire tout ainsi que tu voudras, Ad eam rem habeo omnem faciem.

Je me gouverneray par son conseil, de faire ou de ne faire pas, Mihi et tentandi aliquid et quiescendi, illo authore ratio constabit.

Qu'on ne peut gouverner, Impotens regi.

Il faut que tu te gouvernes par ton conseil, Tuo tibi iudicio est vtendum.

Il regarde comment un chacun de vous se porte et gouverne ou maintient en la religion, Obseruat quemadmodum se vnusquisque vestrum gerat in retinenda religione.

Homme qui ne se gouverne que par soy-mesme, Homo sui arbitrij, contentusque se vno, B. ex Sueton.

Elle te prie qu'elle te puisse gouverner, Orat vt tui copiam sibi potestatemque facias, B. ex Plaut.

Tout sera gouverné par un seul, In vnius potestate ac moderatione vertentur omnia.

Gent qui est gouvernée par femmes, Regnata foeminis gens.

Synonymes et Contraires

gouverner

verbe gouverner
1.  Être maître de ses sentiments.
2.  Influer sur.
3.  Diriger une embarcation.
4.  Exercer un pouvoir sur.
Traductions

gouverner

regieren, beherrschen, herrschen, waltenrule, govern, control, restrain, reignregeren, besturen, heersen, descepterzwaaien, (be)sturen, leiden, het bewind voeren, de scepter zwaaienמשל (פ'), שלט (פ'), שפט (פ'), שרר (פ'), מָשַׁל, שָׁלַט, שָׁפַטbedwing, beheers, in bedwang hou, regeerdirigir, dominar, governar, regirbeherske, regere, styreκυβερνώ, διεξάγωregigobernar, regir, subyugar, alcaidehallitastillagovernare, dominare, regnarebeherske, styre, regjererządzić, panowaćgovernar, dominar, regerconduce, controla, guvernahärska, regera, styraيَتَحَكَّمُvládnoutvladati支配する통치하다управлятьปกครองyönetmeklãnh đạo统治 (guvɛʀne)
verbe transitif
diriger gouverner un pays

gouverner

[guvɛʀne] vt
[+ pays, institution] → to govern
[+ bateau, engin] → to steer