grèneterie

GRÈNETERIE

(grè-nè-te-rie ; quelques-uns prononcent grèn'-te-rie ; mais il est plus conforme à l'analogie, qui ne souffre guère deux e muets de suite, de dire grè-nè-te-rie ; comp. BONNETERIE et PAPETERIE. D'autant plus que des grammairiens se sont plaints qu'on n'écrivît pas grènetterie, par deux tt, comme coquetterie, tabletterie) s. f.
Commerce du grènetier.

ÉTYMOLOGIE

  • Grènetier.

grèneterie

GRÈNETERIE. sub. f. Commerce que fait un Marchand Grènetier.

greneterie


GRENETERIE, s. f. GRENETIER, IèRE, s. m. et f. [Dans le 1er, il y trois e muets de suite, ce qui est contre le génie de la Langue. Il serait plus convenable d'écrire et de prononcer, grenetterie ou grenèterie: 2e è moyen.] = Grenetier, ière, celui ou celle qui vend des grains et des graines. Grenetterie, comerce que fait un marchand grenetier.