grésiller

(Mot repris de grésillent)
Recherches associées à grésillent: gresiller, translate

1. grésiller

v. impers. [ moyen néerl. griselen ]
Tomber, en parlant du grésil : Il grésille depuis ce matin.

2. grésiller

v.i. [ de l'anc. fr. grediller, griller ]
1. Faire entendre des petits crépitements : L'huile grésille au fond de la poêle.
2. Émettre des grésillements, en parlant du grillon.

GRÉSILLER1

(gré-zi-llé, ll mouillées, et non gré-zi-yé) v. n.
impers. Il se dit du grésil qui tombe. Il grésillait toute à l'heure. Il a grésillé toute la journée.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Il plut menuement, et gresille et venta [, Berte, XX]
  • XVe s.
    Il se print à gresiller pierres aussi grosses que feves, et sembloit que le monde deust finir [, Percefor. t. IV, f° 33]

ÉTYMOLOGIE

  • Grésil.

GRÉSILLER2

(gré-zi-llé, ll mouillées, et non gré-zi-yé) v. a.
Déterminer un plissement, un racornissement. Le feu grésille le parchemin.
Les campagnes, les jardins de la partie méridionale de l'Italie n'ont ni ne peuvent avoir l'agrément des nôtres ; l'ardeur du soleil grésillerait bientôt les feuilles de nos arbres ordinaires [DUCLOS, Italie, Œuvres, t. VII, p. 97, dans POUGENS]
Fig. Causer la ruine, la mort.
Il était savant et honnête homme ; on m'a consulté deux fois sur sa maladie ; c'est une fièvre quarte qui l'a grésillé [GUI PATIN, Lett. t. II, p. 161]
Terme de serrurerie. Se grésiller, v. réfl. Le fer se grésille lorsqu'en le chauffant il devient en petits grumeaux.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Bon conseil li donnerent li cuivert lozengier, Qu'il fisent, es fossez, le marien [bois] gresiller [, Baud. de Seb. IX, 455]
  • XVIe s.
    Lesdits nerfs se retirent, comme on voit un parchemin se retirer et gresiller lorsque l'on l'approche près du feu [PARÉ, VII, 8]
    ... comme l'on voit qu'un parchemin se serre et gredille lorsqu'on le met trop près du feu [ID., XVIII, 87]
    Vincence Zambelle, à qui les dents gresilloient d'envie de manger quelque chose [, Merlin Cocaïe, t. I, p. 93, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. grazilher. Le radical est le même que dans le bas-latin gradizia, gril (voy. ce mot) ; grésiller, c'est griller.

GRÉSILLER3

(gré-zi-llé, ll mouillées) v. a.
Façonner les bords des pièces de verre avec le grésoir. On dit aussi gréser, groiser.

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. GRÉSOIR.

grésiller

GRÉSILLER. v. impersonnel. Il n'est d'usage qu'en parlant du Grésil qui tombe. Il grésille.

grésiller

GRÉSILLER. v. tr. Faire que quelque chose se fronce, se rétrécisse, se racornisse, se retire. Le feu a grésillé ce parchemin. Le soleil grésillera toutes ces fleurs si vous ne les couvrez.
Synonymes et Contraires

grésiller

verbe grésiller
Faire entendre des bruits secs.
Traductions

grésiller

צרצר (פיעל), צִרְצֵר(zacht) kraken, zachtjes hagelen, sissen, sneeuwen, hagelen en regenen tegelijkcrackle, sizzle, sleetsfriggere, sfrigolare, nevischiareتَـمْطُرُ مَطّراً مُتَجَمِّداًpadat déšť se sněhemsne og regnegraupelnρίχνει χιονόνεροcaer aguanievesataa räntääpadati (susnježica)みぞれが降る진눈깨비가 내리다sluddepaść deszcz ze śniegiemchover granizoидти (о дожде со снегом)det är snöblandat regnตกเป็นลูกเห็บsulu sepken yağmakmưa tuyết下冻雨 (gʀezije)
verbe intransitif
produire des petits bruits La radio grésille.

grésiller

[gʀezije] vi
(en cuisant) → to sizzle
[radio] → to crackle