grésil

(Mot repris de grésils)

grésil

[ grezil ou grezi] n. m. [ de grès ]
Pluie congelée formée de petits grains de glace friables et blancs.

grésil

(gʀezil)
nom masculin
météorologie gouttes de neige fondue Ce n'est pas de la pluie, c'est du grésil.

GRÉSIL

(gré-zill, ll mouillées) s. m.
Variété de grêle, qui tombe au printemps et qui paraît formée de couches concentriques successivement congelées autour d'un noyau ou grêlon central.
Ah ! je voudrais qu'on entendît Tinter sur la vitre sonore Le grésil léger qui bondit [BÉRANG., Maud. print.]
Verre pilé et réduit en poudre.
Grésil ou verre cassé, le baril estimé 20 sous [, Déclar. du roi, nov. 1640, Tarif]
On trouve aussi groisil pour le verre cassé.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Pluie et gresilz demesuréement [, Ch. de Rol. CIX]
  • XIIe s.
    Il ocist en grisille les lur vignes [, Liber psalm. p. 109]
    Fus [feu], gresille, neif, glace [, ib. p. 229]
  • XIIIe s.
    Li quatorziemes [signe de la fin du monde] iert mult mals, à tot le monde comonals, De nois [neige], de gresliz et d'orez, Et de merveillos tempestez [, les XIV signes, dans ADAM, Mystère, p. 82]
    Se il [l'air froid] trueve aucunes vapors engelées, il les enserre et endurcit, et en fait gresil moult gros [BRUN. LATINI, Trésor, p. 119 (en variante).]
  • XVe s.
    Adonc commencerent les Sarrasins à traire vers eux par si grand randon et si drument, que oncques gresil ne cheut plus du ciel [, Bouciq. I, 24]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, grèzin. Diez y voit un dérivé de grès ; ce qui paraît très vraisemblable. Grandgagnage au contraire le rattache à l'anc. haut-allem. hrisilôn, tomber par petites gouttes serrées.

grésil

GRÉSIL. n. m. Petite grêle fort menue et dure. Ce n'est pas de la neige qui tombe, c'est du grésil.

grésil


GRÉSIL, s. m. GRÉSILLEMENT, s. m. GRÉSILLER, v. impers. et act. [1reé fer. 3e e muet au 2d, é fer. au 3e; mouillez l'l finale du 1er, et les ll des deux aûtres. Trév. met grésil ou gresil. L'Acad. ne met que le 1er.] Grésil, petite grêle fort menue et fort dûre. "Il grésille, il tombe du grésil. = Grésiller, act. Faire que quelque chôse se recornisse, se retire. "Le feu a grésillé ce parchemin. "Grésillement ne se dit que dans ce dernier sens: action de grésiller, ou état de ce qui est grésillé.

Traductions

grésil

sleet

grésil

nevischio

grésil

plískanice

grésil

slud

grésil

aguanieve

grésil

räntä

grésil

susnježica

grésil

みぞれ

grésil

진눈깨비

grésil

sludd

grésil

snöslask

grésil

ฝนที่ปนหิมะตกลงปกคลุมพื้นดินหรือต้นไม้

grésil

sulu kar

grésil

mưa tuyết

grésil

冻雨

grésil

[gʀezil] nmfine hail