gracieuser

(Mot repris de gracieusa)

GRACIEUSER

(gra-si-eû-zé) v. a.
Faire de grandes démonstrations de bienveillance à quelqu'un.
Le roi d'Espagne fit venir de Flandre le comte de Serclaës pour y commander ses troupes sous lui, que le roi gracieusa fort en passant [SAINT-SIMON, 126, 137]
Le duc d'Orléans vit les magistrats, les entretint, les gracieusa [ID., 254, 163]

REMARQUE

  • Gracieuser, dire des choses obligeantes, mot présentement du bel usage, [DE CAILLIÈRES, 1690]
    On commence à se servir du mot gracieuser, qui signifie recevoir, parler obligeamment ; mais ce mot n'est pas employé par les bons écrivains dans le style noble, [VOLT., Dict. phil. Gracieux]
    Le mot est plus ancien que ne croit Voltaire ; mais il est en effet plutôt du style familier que du style élevé ; nos adjectifs en eux formant bien peu de verbes en euser.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    ....Ce qui donna lieu à la reine de la gracieuser et de l'honorer d'une grande familiarité [D'AUB., Vie, LVII]

ÉTYMOLOGIE

  • Gracieux.

gracieuser

GRACIEUSER. v. a. Faire des démonstrations d'amitié ou de bienveillance à quelqu'un. Cette femme l'a fort gracieusé. Il est familier.