grand'mère

GRAND'MÈRE

(gran-mè-r') s. f.
Aïeule. Ses deux grand'mères.
J'ouvre, bon Dieu ! c'était lui [Napoléon 1er] Suivi d'une faible escorte ; Il s'asseoit où me voilà, S'écriant : oh ! quelle guerre ! Il s'est assis là, grand'mère, Il s'est assis là ! [BÉRANG., Souv. du peuple]
On dit quelquefois mère-grand, mais très familièrement et surtout dans les contes d'enfants. Grand'mère se dit aussi de femmes très vieilles. Je n'ai trouvé là que deux ou trois vieilles grand'mères.

REMARQUE

  • Sur grand'pour grande, voy. GRAND, n° 22. L'erreur qui a mis et maintient une apostrophe à grand en ces cas a produit la ridicule anomalie d'écrire des grand'mères sans s, et des grands-pères avec s.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Themis.... Lor conseilla qu'il s'en alassent, Et qu'il après lor dos gitassent Tantost les os de lor grant mere [, la Rose, 17823]