granger, ère

GRANGER, ÈRE

(gran-jé, jè-r') s. m. et f.
Celui, celle qui tient une ferme, à la condition de partager le produit des champs avec le propriétaire.
Elles baisaient de temps en temps les mains de la grangère [J. J. ROUSS., Confess. IV]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le metaier est ainsi appelé en France de metairie ; et en Dauphiné, granger, de grange ; l'un et l'autre edifice, au dit païs, signifiant une mesme chose, bien qu'en France la grange ne soit que partie de la metairie [O. DE SERRES, 61]

ÉTYMOLOGIE

  • Grange.