gratis

gratis

[ gratis] adv. [ mot lat., de gratia, faveur ]
Fam. Sans qu'il en coûte rien : Demain, on rase gratis gratuitement

GRATIS

(gra-tis') adv.
Gratuitement, par pure grâce, sans qu'il en coûte rien. Ce médecin traite les pauvres gratis. Bal gratis.
Mais où les habitants gratis Contentent tous leurs appétits [SCARR., Virg. VII]
Primo, la maison que j'occupe appartient au docteur qui m'y loge gratis ; et moi, en reconnaissance, je lui promets dix pistoles d'or par an gratis aussi [BEAUMARCH., Barb. de Sév. I, 4]
À Madrid si j'ai vendu cher, Et cher à Moscou même, J'ai donné gratis à Pantin [BÉRANG., Vivandière.]
Spectacle gratis, entrée gratuite aux spectacles accordée au peuple en certaines solennités.
Le bas peuple d'Athènes entrait au spectacle, et il n'y entre pas chez nous, excepté quand on lui donne un spectacle gratis, dans des occasions solennelles ou ridicules [VOLT., Lett. H. Walpole, 15 juill. 1768]
Fig. Dire une chose gratis, avancer quel que chose sans en fournir la preuve (locution vieillie). Substantivement.
Gratis est mort, plus d'amour sans payer ; En beaux louis se content les fleurettes [LA FONT., F. avare]
C'est une méchante économie de ne payer ni les médecins ni les avocats, parce qu'ils vous laisseront là quand ils trouveront de meilleure besogne, et c'est une périlleuse marque de distinction que de vouloir être distingué par des gratis [, Anti-menagiana, p. 124]
La justice, dit-on, devait se rendre gratis avant la renaissance des anciens parlements ; quel gratis que quarante mille francs d'entrée de jeu, et cela parce que l'on a voulu vous voler ! [VOLT., Lett. Richelieu, 25 janvier 1775]
S. m.Terme de la chancellerie romaine. Remise gratuite.
Le pape donne le gratis qui est de 180 000 livres [SÉV., 609]
Le gratis de l'abbaye de Saint-Lucien m'a été accordé par le sacré collége [BOSSUET, Lett. 17]
Bissy, évêque de Meaux, nommé par le roi au cardinalat, eut l'abbaye de Saint-Germain des Prés, et le gratis entier, comme si déjà il avait été cardinal [SAINT-SIMON, 370, 159]
Dans l'ancienne université de Paris, l'établissement du gratis, l'établissement de l'instruction gratuite.
Terme de théâtre. Nom qu'on donne à ceux qui entrent avec des billets donnés. Ce sont des gratis.

HISTORIQUE

  • Les hommes communement portent envie à ceux qui ont la gloire et la vertu gratis, ou sans qu'il leur couste guere [AMYOT, dans le Dict. de DOCHEZ]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. gratis, de pure grâce, de gratus, agréable (voy. GRÉ).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    GRATIS.
    Ajoutez :
  • Nom qu'on donnait aux représentations gratuites.
    Depuis [1772], les représentations gratuites se renouvelèrent assez fréquemment ; on les appelait tout simplement des gratis [, Monit. univ. 14 août 1868, p. 1197, 4e col.]

gratis

GRATIS. (On prononce l'S.) adv. Mot emprunté au latin. Sans qu'il en coûte rien. On lui a expédié ses provisions, ses lettres gratis. On a donné la comédie gratis. Ce médecin traite les pauvres gratis.

gratis


GRATIS, adv. et s. m. [On pron. l's] Mot emprunté du latin. Sans qu'il en coûte rien. "On lui a expédié ses provisions gratis. "Il a obtenu le gratis de ses Bulles. = Fig. Il dit cela gratis, sans preûve, sans fondement. Voy. GRATUITEMENT.

Synonymes et Contraires

gratis

adverbe gratis
Traductions

gratis

gratisgratis, umsonstgratisδωρεάν, ελεύθεροςfree, free of charge, gratuitousgratis, ufo (a ufo)무료gratisฟรี (gʀatis)
adverbe
gratuitement être logé gratis

gratis

[gʀatis]
advfree, for free
J'ai eu ce stylo gratis → I got this pen free.
adjfree