gratte

gratte

n.f. Fam.
1. Guitare.
2. Petit profit plus ou moins illicite grappillage
3. En Belgique, égratignure.

GRATTE

(gra-t') s. f.
Terme de marine. Petite plaque de fer triangulaire emmanchée à son milieu, et dont on se sert pour gratter la carène, le pont, etc.
Voici l'état exact de la carène, au moment où, mise à sec dans le bassin, elle allait être livrée à la gratte des ouvriers [, Comptes rendus, Acad. des sc. t. LII, p. 520]
Dans l'argot des couturières, l'étoffe qu'elles peuvent s'approprier sur une robe. Il y a de la gratte. Il se dit aussi, dans l'argot des domestiques, de ce qu'ils peuvent recueillir grâce à la négligence des maîtres.

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. GRATTER.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    GRATTE. Ajoutez :
    Dans la fabrique des chaussures, morceaux de cuir ou d'étoffe que les ouvriers ne sont pas obligés de restituer après avoir taillé dans la pièce remise le nombre de chaussures demandé. Avec la gratte on fait quelquefois sur cinq paires de bottines une sixième paire qui appartient alors à l'ouvrier. Les tailleurs se livrent à la même pratique, considérée d'ailleurs comme un abus.

gratte

GRATTE. n. f. Il se dit de Petites sommes que l'on parvient à prélever, soit par économie, soit par escroquerie. Il est familier.