graver

(Mot repris de graverais)

graver

v.t. [ du frq. graban, creuser ]
1. Tracer qqch en creux sur une surface dure avec un instrument pointu ou par un procédé chimique : Le sculpteur grave une devise sur le fronton de l'édifice.
2. Inscrire des données à la surface d'un CD, d'un cédérom ou d'un DVD à l'aide d'un rayon laser.
3. Fig. Fixer durablement dans la mémoire : Les enfants gravent tout dans leur mémoire imprimer [litt.]

se graver

v.pr.
S'imprimer durablement dans la mémoire : Ces événements se sont gravés en moi se fixer

graver


Participe passé: gravé
Gérondif: gravant

Indicatif présent
je grave
tu graves
il/elle grave
nous gravons
vous gravez
ils/elles gravent
Passé simple
je gravai
tu gravas
il/elle grava
nous gravâmes
vous gravâtes
ils/elles gravèrent
Imparfait
je gravais
tu gravais
il/elle gravait
nous gravions
vous graviez
ils/elles gravaient
Futur
je graverai
tu graveras
il/elle gravera
nous graverons
vous graverez
ils/elles graveront
Conditionnel présent
je graverais
tu graverais
il/elle graverait
nous graverions
vous graveriez
ils/elles graveraient
Subjonctif imparfait
je gravasse
tu gravasses
il/elle gravât
nous gravassions
vous gravassiez
ils/elles gravassent
Subjonctif présent
je grave
tu graves
il/elle grave
nous gravions
vous graviez
ils/elles gravent
Impératif
grave (tu)
gravons (nous)
gravez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais gravé
tu avais gravé
il/elle avait gravé
nous avions gravé
vous aviez gravé
ils/elles avaient gravé
Futur antérieur
j'aurai gravé
tu auras gravé
il/elle aura gravé
nous aurons gravé
vous aurez gravé
ils/elles auront gravé
Passé composé
j'ai gravé
tu as gravé
il/elle a gravé
nous avons gravé
vous avez gravé
ils/elles ont gravé
Conditionnel passé
j'aurais gravé
tu aurais gravé
il/elle aurait gravé
nous aurions gravé
vous auriez gravé
ils/elles auraient gravé
Passé antérieur
j'eus gravé
tu eus gravé
il/elle eut gravé
nous eûmes gravé
vous eûtes gravé
ils/elles eurent gravé
Subjonctif passé
j'aie gravé
tu aies gravé
il/elle ait gravé
nous ayons gravé
vous ayez gravé
ils/elles aient gravé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse gravé
tu eusses gravé
il/elle eût gravé
nous eussions gravé
vous eussiez gravé
ils/elles eussent gravé

GRAVER

(gra-vé) v. a.
Tracer quelque figure avec le burin, avec le ciseau. Graver une inscription. Ces caractères avaient été gravés sur le marbre.
Qui me donnera le burin que Job désirait pour graver sur l'airain et sur le marbre cette parole sortie de sa bouche en ses derniers jours, que.... [BOSSUET, le Tellier.]
Tandis que l'ennemi, par ma fuite trompé, Tenait après son char un vain peuple occupé, Et, gravant en airain ses frêles avantages, De mes États conquis enchaînait les images [RAC., Mithr. III, 1]
Fig.
Ses rides sur son front ont gravé ses exploits [CORN., Cid, I, 1]
Absolument. Graver sur l'airain. Graver sur des pierres précieuses. Graver en creux. Graver en relief.
Particulièrement. Graver sur une planche de cuivre, sur le bois, la copie d'un tableau, d'un dessin, de lettres, etc. afin que ce tableau, ce dessin, ces lettres, etc. soient reproduits plusieurs fois sur le papier, sur la toile, etc. Graver un tableau, un dessin, de la musique, des exemples d'écriture.
M. le Verrier, mon illustre ami, ayant fait graver mon portrait par Drevet, célèbre graveur [BOILEAU, Poés. div. X]
Louis XIII, ayant pris Nancy, souhaita que le célèbre Jacques Callot en gravât le siége ; Callot s'excusa sur ce qu'il était né sujet du duc de Lorraine [SAINT-FOIX, Ess. Paris, Œuv. t. V, p. 385, dans POUGENS]
Absolument. Graver sur le cuivre au burin. Graver en taille douce. Graver sur bois, et, activement, graver un bois.
Les anciens gravaient sur du cuivre ; comment n'ont-ils point fait réflexion qu'en exprimant sur du papier ce qu'ils avaient gravé, ils pourraient écrire en un moment ce qu'on avait été si longtemps à graver avec le burin ? [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. X, p. 407, dans POUGENS]
Graver une médaille, une monnaie, graver le poinçon avec lequel on frappe cette médaille, cette monnaie. Graver des caractères d'imprimerie, graver les poinçons avec lesquels on frappe les matrices employées à la fonte des caractères d'imprimerie.
Fig. Empreindre, marquer.
Gravez ces paroles que je vous dis dans vos cœurs et dans vos esprits [SACI, Bible, Deuteron. XI, 18]
Quand on est instruit, on comprend que, la nature ayant gravé son image et celle de son auteur dans toutes choses, elles tiennent presque toutes de sa double infinité [PASC., Pensées, art. III, 24, édit. LAHURE, 1860]
Moi, je l'excuserais ! ah ! vos bontés, madame, Ont gravé trop avant ses crimes dans mon âme [RAC., Andr. IV, 3]
Qui, madame, je veux que ma reconnaissance Désormais dans les cœurs grave votre puissance [ID., Brit. IV, 2]
Ces morts, cette Lesbos, ces cendres, cette flamme Sont les traits dont l'amour l'a gravé [Achille] dans votre âme [ID., Iph. II, 5]
Il n'appartenait qu'à Dieu seul de graver la loi dans leurs cœurs [MASS., Avent, Circonc.]
L'instruction fait tout, et la main de nos pères Grave en nos faibles cœurs ces premiers caractères [VOLT., Zaïre, I, 1]
Je grave dans sa tête un très bon principe, c'est qu'il vaut mieux faire une politesse gauchement que de ne la point faire du tout [GENLIS, Théât. d'éduc. les Faux amis, II, 11]
Se graver, v. réfl. Être gravé. Les décalques se gravent plus difficilement que les dessins. Fig. Être empreint profondément.
Ces paroles se gravaient dans son cœur.... [FÉN., Tél. XXII]
Ce qu'un autre nous dit se grave sur le sable ; Ce que nous nous disons se grave sur l'airain [LA MOTTE, Fables, IV, 19]
Terme d'artificier. Se graver, se percer, se fendre. Une cartouche qui se grave.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Pour une piece platte d'argent doré, et en icelle avoir fait escrire et graver en lettres esmaillées : Rex Francorum.... [DE LA BORDE, Émaux, p. 345]
  • XVIe s.
    Une piece d'or, où estoient gravées quelques figures celestes [MONT., I, 95]
    L'homme nud et vuide.... c'est une charte blanche preparée à prendre du doigt de Dieu telles formes qu'il luy plaira d'y graver [ID., II, 236]
    Il y feit mettre et graver cette inscription : Cornelia mere des Gracques [AMYOT, les Gracques, 37]
    Et les corselets gravez, avec les bourguignotes de mesme [CARLOIX, V, 32]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. grabar ; de l'allem. graben, creuser ; néerl. graven ; mots qui ont pour congénères scribere, écrire, scrobs, fosse, du grec, écrire

graver

GRAVER. v. tr. Tracer quelque trait, quelque figure avec le burin, avec le ciseau, sur du bois, sur du cuivre, sur du marbre, etc. Graver une inscription, une épitaphe. Graver une planche de cuivre. Graver un médaillon. Faire graver son chiffre sur un cachet. Graver un poinçon. Graver en creux, en relief. Cela mériterait d'être gravé en lettres d'or.

Il se dit particulièrement de l'Action de tracer, sur une planche de cuivre ou d'autre matière, la copie d'un tableau, d'un dessin, pour la reproduire ensuite plusieurs fois sur le papier, sur la toile, etc., par le moyen de l'impression. Graver un tableau, un dessin. Graver de la musique, des exemples d'écriture, des adresses, etc. Graver en taille-douce. Graver sur le cuivre au burin. Graver sur bois. Graver à l'eau-forte. Graver à la manière noire.

Graver une médaille, une monnaie, Graver le poinçon avec lequel on frappe le coin d'une médaille, d'une monnaie. Graver des caractères d'imprimerie, Graver les poinçons avec lesquels on frappe les matrices qui servent à fondre des caractères d'imprimerie.

Fig., Graver quelque chose dans l'esprit, dans la mémoire, dans le coeur, L'imprimer fortement dans l'esprit, dans la mémoire, etc. Graver profondément un bienfait, une injure dans sa mémoire. Vos bontés resteront à jamais gravées dans nos coeurs. Ces idées se gravent promptement dans l'esprit, dans la mémoire.

graver

Graver, quasi Grafer, a verbo graphéin, qui signifie Scribere, Sculpere vel Scalpere, Caelare.

Il fit graver sur la lame de son sepulchre, qu'il estoit le maistre des medecins, Monumento suo iatronicen se inscripsit.

graver


GRAVER, v. act. GRAVEUR, s. m. GRAVûRE, s. f. [Gravé, veur, vûre: l'a est long devant l'e muet; il grâve, grâvera, etc.] Graver, c'est tracer, imprimer quelque trait sur du cuivre, du marbre, etc. Au propre: graver une inscription; une planche de cuivre, des caractères. — Au fig. graver dans son coeur, dans son esprit, dans sa mémoire. "Les bienfaits sont gravés sur le sâble, et les injûres sur l'airain.
   Graveur et gravûre, ne se disent qu' au propre, le 1er de celui, dont la profession est de graver; le 2d de l'art de graver, et de la manière de graver, et de l' ouvrage du graveur. "Excellent graveur. "Il s'est adoné à la gravûre. "Cette gravûre n'est pas de bon goût: "Voilà une belle gravûre.

Synonymes et Contraires

graver

verbe graver
1.  Tracer en creusant.
2.  Fixer dans la mémoire.
inculquer, inscrire -littéraire: empreindre.
Traductions

graver

gravieren, prägen, radieren, eingravierenengrave, brand, carve, impress, scratch, gougegraveren, griffen, beitelen, prenten, kerven, krassenגילף (פיעל), גירז (פיעל), חקק (פ'), חרט (פ'), חרת (פ'), כתב (פ'), פיסל (פיעל), פיתח (פיעל), צרב (פ'), פִּסֵּל, פִּתֵּחַ, גִּלֵּף, גֵּרֵז, חָקַק, חָרַט, חָרַת, כָּתַבgrabarγκραβούρα, χαράζωincidere, configgere, imprimere, scolpireيَنْقُشُvyrýtindgraverekaivertaaugravirati彫る조각하다graverewyryćgravarгравироватьgraveraสลักkazımakkhắc雕刻燒傷 (gʀave)
verbe transitif
1. tracer qqch sur une surface avec un outilpointu graver une médaille graver qqch sur du bois
2. inscrire des informations sur un disque graver un DVD
3. figuré fixer dans l'esprit, la mémoire J'ai gravé ce jour dans ma mémoire.

graver

[gʀave] vt
[+ plaque, nom] → to engrave
graver qch sur → to engrave sth on
(fig) graver qch dans → to etch sth on
graver qch dans sa mémoire → to etch sth on one's memory