gravir

(Mot repris de gravissaient)

gravir

v.t. [ du frq. krawa, griffe ]
1. Monter avec effort : Gravir un col escalader, grimper ; descendre, dévaler
2. Fig. Franchir étape par étape : Elle a gravi les échelons jusqu'à la direction monter, parcourir

gravir


Participe passé: gravi
Gérondif: gravissant

Indicatif présent
je gravis
tu gravis
il/elle gravit
nous gravissons
vous gravissez
ils/elles gravissent
Passé simple
je gravis
tu gravis
il/elle gravit
nous gravîmes
vous gravîtes
ils/elles gravirent
Imparfait
je gravissais
tu gravissais
il/elle gravissait
nous gravissions
vous gravissiez
ils/elles gravissaient
Futur
je gravirai
tu graviras
il/elle gravira
nous gravirons
vous gravirez
ils/elles graviront
Conditionnel présent
je gravirais
tu gravirais
il/elle gravirait
nous gravirions
vous graviriez
ils/elles graviraient
Subjonctif imparfait
je gravisse
tu gravisses
il/elle gravît
nous gravissions
vous gravissiez
ils/elles gravissent
Subjonctif présent
je gravisse
tu gravisses
il/elle gravisse
nous gravissions
vous gravissiez
ils/elles gravissent
Impératif
gravis (tu)
gravissons (nous)
gravissez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais gravi
tu avais gravi
il/elle avait gravi
nous avions gravi
vous aviez gravi
ils/elles avaient gravi
Futur antérieur
j'aurai gravi
tu auras gravi
il/elle aura gravi
nous aurons gravi
vous aurez gravi
ils/elles auront gravi
Passé composé
j'ai gravi
tu as gravi
il/elle a gravi
nous avons gravi
vous avez gravi
ils/elles ont gravi
Conditionnel passé
j'aurais gravi
tu aurais gravi
il/elle aurait gravi
nous aurions gravi
vous auriez gravi
ils/elles auraient gravi
Passé antérieur
j'eus gravi
tu eus gravi
il/elle eut gravi
nous eûmes gravi
vous eûtes gravi
ils/elles eurent gravi
Subjonctif passé
j'aie gravi
tu aies gravi
il/elle ait gravi
nous ayons gravi
vous ayez gravi
ils/elles aient gravi
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse gravi
tu eusses gravi
il/elle eût gravi
nous eussions gravi
vous eussiez gravi
ils/elles eussent gravi

GRAVIR

(gra-vir) v. n.
Monter avec effort à quelque endroit escarpé en s'aidant des pieds et des mains. Gravir au haut d'une muraille.
La botanique veut que l'on coure les montagnes et les forêts, que l'on gravisse contre des rochers escarpés, que l'on s'expose aux bords des précipices [FONTEN., Tournefort.]
Activement. Gravir une muraille, un retranchement.
Il se dit simplement au sens de monter avec effort une pente roide. Gravir jusqu'au sommet de la colline.
Une pente de verglas y entraînait les voitures, elles s'y enfonçaient : pour les en retirer, il fallait gravir contre la rampe opposée, sur un chemin de glace, où les pieds des chevaux couverts d'un fer usé et poli ne pouvaient pas mordre [SÉGUR, Hist. de Nap. IX, 9]
Un seul passage encore à la fuite est ouvert : Leurs enfants dans les bras, les mères y gravissent [LAMART., Harold, 25]
Activement.
Là [ils] gravissent les monts et les rochers arides.... [M. J. CHÉN., Charles IX, 1]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Luxure n'est de riens endormie ne crampe ; Partout queurt [court], partout monte, partout gravist et rampe [J. DE MEUNG, Test. 753]
    Ou [au] vergier ot daims et chevrions, Et moult grant plenté d'escoirions [écureuils], Qui par ces arbres gravissoient [, la Rose, 1384]
  • XVIe s.
    Il y a des rochers fort aspres à monter, au long desquelz toutefois il gravit tant, que.... [AMYOT, Cam. 44]
    Hommes legers et dispos, accoustumez de gravir aux montagnes [ID., Fab. 18]
    Deux petits ramereaux je porte à mon Olive, Denichez d'un grand orme à gravir mal-aisé [RONS., 743]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguign. graivi ; Berry, graver (Il gravoit as arbres comme ung chat, RAB., Garg. I, 23). Origine incertaine. Diez pense qu'il vient d'une forme gradire, qui est italienne et qui dérive du latin gradus, pas : gra-ir, d'où gravir par l'intercalation d'un v, comme dans povoir de l'ancien pooir. Mais à côté de gravir est la forme de graver qui ne se prête pas bien à une telle explication.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    GRAVIR. Ajoutez :
    Gravir sur, faire l'ascension de.
    On gravit sur les monts, on s'abandonne aux flots [CORN., Imit. III, 198]

gravir

GRAVIR. v. tr. Monter avec effort. Gravir une pente escarpée. Gravir une côte. Fig., Il a rapidement gravi les grades inférieurs.

Il est quelquefois intransitif. Nous gravîmes jusqu'au sommet de la colline.

gravir

Gravir, Arreptare, Repere, Reptare.

Gravir à quelque chose, Adrepere, Perrepere.

gravir


GRAVIR, v. n. Grimper, monter avec peine à quelque endroit roide et escarpé.

Synonymes et Contraires

gravir

verbe gravir
Monter avec effort.
Traductions

gravir

klettern, klimmenclimb, scramble, ascendklauteren, klimmenטיפס (פיעל), טִפֵּסklimenfilar-se, escalar, grimparklatregrimpitreparmászikscalare, inerpicarsi, montareklatredescer, subir, treparklättra, klivatırmanmakkiivetä (gʀaviʀ)
verbe transitif
monter Ils ont gravi la montagne.

gravir

[gʀaviʀ] vt → to climb