grevé, ée

GREVÉ, ÉE

(gre-vé, vée) part. passé de grever
Qui a subi un tort, un grief, une peine.
D'un fardeau si pesant ayant l'âme grevée [RÉGNIER, Sat. VIII]
....On cabale, on suscite Accusateurs et gens grevés par ses arrêts : De nos biens, dirent-ils, il s'est fait un palais [LA FONT., Fabl. X, 10]
Qui est affecté de quelque charge. Un héritage, un legs grevé de quelque condition onéreuse.
Terme de jurisprudence. Grevé de substitution, qui est héritier ou légataire à charge de substitution. Substantivement. Le grevé. Les enfants du grevé.