grever

(Mot repris de grevées)

grever

v.t. [ du lat. gravare, alourdir, de gravis, lourd ]
Soumettre à de lourdes charges : Ces remboursements de crédit grèvent son budget alourdir, obérer, peser sur ; alléger, soulager accabler, surcharger ; dégrever, exonérer

grever

(gʀɘve)
verbe transitif
finances allégerexonérer ajouter des dépenses partir en vacances sans grever son budget

grever


Participe passé: grevé
Gérondif: grevant

Indicatif présent
je grève
tu grèves
il/elle grève
nous grevons
vous grevez
ils/elles grèvent
Passé simple
je grevai
tu grevas
il/elle greva
nous grevâmes
vous grevâtes
ils/elles grevèrent
Imparfait
je grevais
tu grevais
il/elle grevait
nous grevions
vous greviez
ils/elles grevaient
Futur
je grèverai
tu grèveras
il/elle grèvera
nous grèverons
vous grèverez
ils/elles grèveront
Conditionnel présent
je grèverais
tu grèverais
il/elle grèverait
nous grèverions
vous grèveriez
ils/elles grèveraient
Subjonctif imparfait
je grevasse
tu grevasses
il/elle grevât
nous grevassions
vous grevassiez
ils/elles grevassent
Subjonctif présent
je grève
tu grèves
il/elle grève
nous grevions
vous greviez
ils/elles grèvent
Impératif
grève (tu)
grevons (nous)
grevez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais grevé
tu avais grevé
il/elle avait grevé
nous avions grevé
vous aviez grevé
ils/elles avaient grevé
Futur antérieur
j'aurai grevé
tu auras grevé
il/elle aura grevé
nous aurons grevé
vous aurez grevé
ils/elles auront grevé
Passé composé
j'ai grevé
tu as grevé
il/elle a grevé
nous avons grevé
vous avez grevé
ils/elles ont grevé
Conditionnel passé
j'aurais grevé
tu aurais grevé
il/elle aurait grevé
nous aurions grevé
vous auriez grevé
ils/elles auraient grevé
Passé antérieur
j'eus grevé
tu eus grevé
il/elle eut grevé
nous eûmes grevé
vous eûtes grevé
ils/elles eurent grevé
Subjonctif passé
j'aie grevé
tu aies grevé
il/elle ait grevé
nous ayons grevé
vous ayez grevé
ils/elles aient grevé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse grevé
tu eusses grevé
il/elle eût grevé
nous eussions grevé
vous eussiez grevé
ils/elles eussent grevé

GREVER

(gre-vé. La syllabe gre prend un accent grave, quand la syllabe qui suit est muette : je grève, je grèverai) v. a.
Causer un grief, faire tort, apporter du dommage, faire du chagrin.
....En l'accès du tourment qui me grève [RÉGNIER, Dial.]
Ce grand prince [Henri IV], voyant le souci qui la grève [la France personnifiée], Touché de piété, la prend et la relève [ID., Épît. I]
Charger de contributions, d'hypothèques. Il a beaucoup grevé ses propriétés. Fig. Grever son budget, s'imposer une lourde dépense.
Se grever, v. réfl. S'imposer de lourdes dépenses.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Ah ! Dex ! dist Charles, come ai le cuer grevé ! [, Ronc. p. 183]
    N'est pas merveilles se m'aïr [je m'irrite] Vers amor, qui m'a tant grevé [, Couci, III]
    Tant par nous a la mer gregiez E si nos a afebleiez, Que à grant peine estum sur piez [BENOIT, V. 1447]
  • XIIIe s.
    La mort ne me greveroit mie, Se ge moroie es bras m'amie [, la Rose, 2473]
    Haus homs ne puet avoir nul vice, Qui tant lui griet [pèse] cum avarice [, ib. 1156]
    Le [la] contrarietés qui est trouvée contre autrui et non pas contre sei ne me doit pas grever [BEAUMANOIR, XII, 42]
  • XVe s.
    Lui manda que il n'auroit pire ennemy que luy, et le greveroit en toutes les guises qu'il pourroit [FROISS., I, I, 54]
    Il greva beaucoup au roy de dissimuler de ceste parolle [COMM., IV, 8]
  • XVIe s.
    Le vice, la mort.... sont subjects graves et qui grevent [MONT., III, 305]
    Il permeit d'appeler devant le peuple à ceulx qui penseroient estre grevez par les sentences des officiers [AMYOT, Solon, 30]
    ....Disans estre rompus et grevés [avoir une hernie] [PARÉ, XIX, 23]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, grîver, chagriner ; provenç. grevar, gravar, greviar ; espagn. et portug. gravar ; ital. gravare ; du lat. gravari, être à charge, de gravis, pesant (voy. GRAVE).

grever

GREVER. v. tr. Faire plier sous un poids trop lourd, en parlant de Charges financières. Le pays est grevé d'impôts. Les frais d'éducation grèvent lourdement le budget d'une famille nombreuse. Propriété grevée d'hypothèques.

Fig. et fam., Grever son budget, S'imposer une lourde dépense.

En termes de Jurisprudence, Être grevé de substitution, Être héritier ou légataire à charge de substitution.

grever

Grever, Grauare. Porter dommage à aucun.

Les choses que je porte me grevent et font plier les reins, Deprimunt me quae porto.

Pourveu que tu le puisse faire sans te grever, Quod commode facere possis.

Il me reste une doubte qui me greve et tormente, Scrupulus restat qui male me habet.

Labeur qui ne greve point, Leuis labor.

Quand la chose nous greve de faire, Grauari.

Grevé ou chargé, Grauatus.

Qui se sent grevé, Qui sententiam de se, vel de rebus suis grauatur. Budaeus.

¶ Grevez, Rupti, Herniosi, et vient en cette signification de Crepo, quia quae franguntur crepitent.

grever

Grever, Vnguibus excauare.

Synonymes et Contraires

grever

Traductions

grever

gravare

grever

[gʀəve] vt [+ budget, économie] → to put a strain on
grevé d'impôts → crippled by taxes
grevé d'hypothèques → heavily mortgaged
grève sauvage nfwildcat strike
grève sur le tas nfsit-down strike
grève surprise nflightning strike
grève tournante nfstrike by rota